La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

par

Yannick Jadot, la haine de l’entreprise

Invité de France Info en ce matin du 1er avril, Yannick Jadot a fait étalage de sa haine de l’entreprise.
Entrepreneurs pour la France (EPLF) est apolitique, nous le répétons. Mais ce matin en prenant mon petit-déjeuner, j’écoute France Info comme chaque jour. Et je tombe sur l’invité du jour dans le cadre de la campagne à l’élection présidentielle, Yannick Jadot.

Je me suis pincé pour ne pas croire à un canular en ce 1er avril. Pour Yannick Jadot, tout ce qui ne marche pas dans notre monde est la faute de l’entreprise et de sa soi-disant logique du profit.
La défaillance des hôpitaux pendant la crise du Covid : la faute à la logique de l’entreprise qui y prévaudrait depuis plusieurs années ; l’effondrement de l’éducation nationale : la faute de la logique de l’entreprise qui supprime des postes et maintient des bas salaires ; sans parler bien entendu de l’écologie où l’entreprise est le diable incarné.
Moi, modeste entrepreneur privé, je me sens insulté !
Depuis 10 ans, j’ai investi 15 millions € ; j’ai embauché plus de 50 personnes ; mon entreprise est certifiée Ecolabel Européen et Tourisme et Handicap ; je perçois de la TVA pour le compte de l’Etat que je lui reverse (je suis donc collecteur d’impôts !) et j’acquitte des impôts et des charges sociales ; je suis en permanence sur le qui-vive de peur de ne pas respecter l’une des centaines de contraintes qui me sont imposées en matière réglementaire professionnelle, sociale, fiscale, écologique, et j’en passe ; mes collaborateurs sont heureux de travailler ensemble, mes clients et mes fournisseurs également ; j’ai pris des risques « insensés » en m’endettant, y compris avec des Prêts Garantis par l’Etat pour passer la crise, et j’ai toujours respecté mes échéances.
Je ne suis ni un cas unique ni un modèle. Nous sommes des milliers d’entrepreneurs et d’entreprises, petites, moyennes et grandes, qui faisons de même.
Monsieur Jadot, si vous mangez, si vous dormez dans un lit avec des draps et des couvertures, si vous téléphonez, si vous vous déplacez même à pied avec des chaussures ou en vélo, si vous allez au cinéma et lisez des livres, c’est grâce à des entreprises privées qui ont toutes, à quelques exceptions près sans doute, le sens des responsabilités managériales et sociétales.
Alors Monsieur Jadot, cessez de nous fustiger. Vous n’êtes jamais venu partager notre quotidien, nos soucis, nos angoisses de fin de mois, nos peines et nos joies, notre fierté d’être des entrepreneurs privés.

- Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Le casse-tête des informations incohérentes sur le chômage

Le casse-tête des informations incohérentes sur le chômage

Emploi : un coin de ciel bleu

Emploi : un coin de ciel bleu

« presque 1 million de créations d’entreprise en France en 2021 »


Lettre à un candidat à la présidentielle

Quelle place pour l’industrie ?

Réindustrialisation de la France, pourquoi, comment ?

Réindustrialisation de la France, pourquoi, comment ?


Emmanuel Macron et ses deux loupés en matière économique

Emmanuel Macron et ses deux loupés en matière économique

L'industrie française : "Parce que je le vaux bien"

L'industrie française : "Parce que je le vaux bien"



Vos réactions à cet article (2) :

Yannick Jadot, la haine de l’entreprise

le 4 avril, 12:31 par Benoit DELTOMBE

Je fais suite à votre article libellé : " Yannick Jadot, la haine de l’entreprise " . Pouvez-vous me communiquer votre adresse mèl pour que je prenne contact avec vous ? Il y a une solution évidente , mais il est impossible de l’expliquer ici , je serais aussitôt censuré .

Yannick Jadot, la haine de l’entreprise

le 4 avril, 18:19 par François GAUDRAY

Votre article est tout à fait pertinent.

Il y en a vraiment marre de se faire insulter par des gens soit disant socialistes qui n’ont jamais rien créé.
Yannick Jadot c’est un ancien de GREENPEACE et Anne HIDALGO (même personnage) une ancienne inspectrice du travail.
Quant à Jean Luc MELENCHON, il veut faire interdire les entreprises à but lucratif dans la gestion des EPHADS.
c’est pitoyable de méconnaissance de l’entreprise.
Pourquoi ne pas proposer la fermeture des cliniques dans le domaine de la santé !


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Retrouver cet article sur le Web :
https://www.irdeme.org/1637
Flashcode 2 url
FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :