La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Une autre attestation bureaucratique : le reporting climat

Le 27 mars la nouvelle « attestation de déplacement dérogatoire » pendant le couvre-feu, publiée la veille, a été annulée par l’administration et remplacée par une autre, car elle était « trop complexe ». Pourtant la rédaction de cette attestation était relativement simple : il suffisait de cocher un motif de déplacement sur 15 ou 9 possibilités (suivant la version du document).

C’était un jeu d’enfant en comparaison de l’obligation de reporting climat. Voulant montrer l’exemple au monde entier avant la COP 21 tenue à Paris à la fin de 2015, la France a été le premier pays au monde à créer par la loi une obligation de reporting climat imposée à 840 banques, assurances, gérants de portefeuilles, etc. Cette obligation est ainsi décrite dans la loi : « La déclaration comprend notamment des informations relatives aux conséquences sur le changement climatique de l’activité de la société et de l’usage des biens et services qu’elle produit, à ses engagements sociétaux en faveur du développement durable, de l’économie circulaire, de la lutte contre le gaspillage alimentaire, de la lutte contre la précarité alimentaire, du respect du bien-être animal et d’une alimentation responsable, équitable et durable, etc. » Le banquier doit par exemple recenser tout le CO2 émis par ses clients : émissions directes (production), indirectes (transports), amont (tous les achats) ou aval (déchets, usage du produit ou du service…) Quelle entreprise n’est pas en relation avec des banques et assurances ? De proche en proche, le virus déclaratif va se propager à grande vitesse à toutes les entreprises. Bruxelles va bientôt s’en mêler : une directive européenne est prévue cette année. L’Europe ne doit pas rater une occasion de faire prospérer l’arbitraire administratif.

Un article d’Alain Mathieu, publié par IREF Europe : lire la suite

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Au revoir Madame Merkel

Au revoir Madame Merkel

Yves Buchsenschutz,
Drôle de pays que l’Afghanistan

Drôle de pays que l’Afghanistan

Yves Buchsenschutz,

Entrée de Joséphine Baker au Panthéon

Entrée de Joséphine Baker au Panthéon

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante »

Claude Sicard,
Pour une émigration de proximité

Pour une émigration de proximité

Yves Buchsenschutz,

Election présidentielle : élire un leader pour la nation, ou un simple Premier ministre ?

Election présidentielle : élire un leader pour la nation, ou un simple Premier ministre ?

Claude Sicard,
Les réformes de l’année : le grand trompe-l’œil

Les réformes de l’année : le grand trompe-l’œil

Yves Buchsenschutz,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies