La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF

Politique du logement

Prix de l’immobilier : à la hausse ou à la baisse ?
La volatilité face à la crise

Bernard Biedermann,

Prix de l'immobilier : à la hausse ou à la baisse ? Il est toujours utile de rappeler une définition de base. L’inflation consiste en une augmentation du niveau général des prix sur le long terme. La notion de prix doit comprendre les prix des biens et services offerts, aussi bien que ceux du travail et du capital. Il s’agit des prix d’un pays en (...)

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Logement - Et un pavé de bonnes intentions de plus :
Ou 5 Milliards de dette supplémentaire potentiels

Yves Buchsenschutz,

Logement - Et un pavé de bonnes intentions de plus : Il y a quelques jours la ministre du logement Madame Emmanuelle Wargon (retenez bien ce nom ) a annoncé fièrement que le gouvernement allait mettre à disposition de tous les jeunes de 18 à 25 ans une prime de première installation de logement de 1000 € pourvu qu’ils remplissent les conditions idoines (...)

Du fonctionnement de notre état et de nos lois
La question des squatteurs

Yves Buchsenschutz,

Du fonctionnement de notre état et de nos lois Il a été parlé, de long en large pour une fois, du problème des squatters, que ce soient des résidences particulières, principales ou secondaires, voire de simples terrains à bâtir ou à utiliser selon le bon vouloir de son propriétaire. Ce problème n’est pas nouveau : il date au moins de la loi DALO (loi (...)

L’annulation des loyers HLM d’avril de Bobigny, la déliquescence de l’état de droit

Bertrand Nouel,

L'annulation des loyers HLM d'avril de Bobigny, la déliquescence de l'état de droit Au mépris total de principes juridiques et constitutionnels bien ancrés, la municipalité UDI sortante de Bobigny, en pleine campagne électorale, promet d’annuler les loyers d’avril des 4.000 logements HLM. Une honte politique.

L’administration qui ne dit mot… ne consent pas

Jean-François Bauer,

L'administration qui ne dit mot… ne consent pas La France, pays très administré, n’a pas confiance dans le citoyen. Nul n’est censé ignorer la loi et la justice est là pour ordonner de défaire ce qui a été fait en contradiction avec la loi ; cependant de plus en plus d’actions sont soumises à l’autorisation préalable de l’administration. Cela se (...)

Logement et Emploi en France

Jean-François Bauer,

Logement et Emploi en France Le logement est un bien essentiel, le législateur, surtout sous les mandatures de la gauche, et l’administration y voient la justification pour réglementer ou gérer directement le logement.
Aujourd’hui, la pénurie, les prix d’achat et les loyers élevés, la construction neuve et les emplois en baisse et (...)

Le logement continue à s’enfoncer dans la réglementation

Jean-François Bauer,

Le logement continue à s'enfoncer dans la réglementation Après les destructions de la dernière guerre, l’administration et le législateur se sont précipités pour gérer la pénurie de logements et la « loi de 48 » a fixé un « barème scientifique » des loyers dans les logements anciens. Avec des révisions annuelles inférieures à l’inflation, le système a créé des (...)

Transport, sécurité, logement … Mme Hidalgo enfume Paris

Yves Buchsenschutz,

Transport, sécurité, logement … Mme Hidalgo enfume Paris En activité dans l’industrie, j’avais constaté que l’on pouvait assez facilement trier les collaborateurs en deux catégories : ceux qui ont des résultats, et ceux qui ont des explications. Sans consigne particulière, il existe des gens qui se concentrent sur l’objectif, parfois d’ailleurs de manière (...)

Monsieur Le Ministre, épargnez-nous le « permis de louer »

Jean-François Bauer,

Monsieur Le Ministre, épargnez-nous le « permis de louer » Récit d’un cauchemar qui pourrait devenir réalité

Pourquoi le logement n’attire-t-il plus les investisseurs en France ?

Jean-François Bauer & Bernard Biedermann,

Pourquoi le logement n'attire-t-il plus les investisseurs en France ? Une rentabilité locative en ville de 3 à 5% est attractive face à des taux monétaires négatifs et à la volatilité des actions. Les Français ont un goût marqué pour la pierre et la démographie en croissance assure le maintien de la demande de logements… Pourtant le parc locatif privé stagne. Pourquoi (...)

Logement : quelles réformes contre l’absurde ?

Jean-François Bauer,

Logement : quelles réformes contre l'absurde ? Le logement étant un bien essentiel, le législateur - surtout sous les mandatures de la gauche - et l’administration, y ont toujours vu la justification pour réglementer ou gérer directement le logement. Aujourd’hui, la pénurie, les prix d’achat et les loyers élevés, la construction neuve juste en (...)

Vous avez aimé Hollande ? Vous adorerez Macron !

Gérard Dosogne,

Appelé par le président Hollande au début de son mandat, Emmanuel Macron a été le plus écouté de ses collaborateurs dans la définition de sa politique économique. Pas toujours suivi, car il fallait bien donner du grain à moudre aux « frondeurs », mais suffisamment pour donner ce parfum social-démocrate (...)

L’Administration aime l’impôt et le pouvoir qu’il lui donne

Jean-François Bauer,

L'Administration aime l'impôt et le pouvoir qu'il lui donne À la fin de l’année, France Stratégie, organisme d’expertise placé auprès du Premier ministre, a déclaré qu’il y avait une inégalité fiscale au détriment des locataires par rapport aux propriétaires occupants. En effet le locataire paye un loyer qu’il ne déduit pas de son revenu imposable, et le propriétaire (...)

Réduction de l’APL : un pas supplémentaire vers l’étatisation du logement en France

Jean-François Bauer,

Réduction de l'APL : un pas supplémentaire vers l'étatisation du logement en France Récemment le gouvernement a édicté des mesures d’économie sur l’aide personnalisée au logement (APL) : réduction sur les loyers élevés, prise en compte du patrimoine familial... L’objectif annoncé est de réduire une dépense budgétaire de près de 17 milliards d’euros par an tout en améliorant la « justice (...)

Logement : pour une nouvelle politique

Jean-François Bauer,

Logement : pour une nouvelle politique Les investisseurs institutionnels se sont retirés du logement en raison de sa faible rentabilité et d’une législation déséquilibrée en faveur des locataires. Le marché des logements neufs repose essentiellement sur les achats des particuliers, pour un usage familial ou pour un investissement locatif (...)

La politique absurde du logement

André Rageot,

La politique absurde du logement L’État dépense beaucoup sans efficacité car en empilant mesures et contre mesures, il appuie à la fois sur le frein et l’accélérateur et finit par payer les surcoûts qu’il a lui-même engendrés

Logement « intermédiaire » : de la redistribution à la distribution pure et simple…

Yves Buchsenschutz,

Cet article fait suite à celui du 29 avril dernier
Il y a des lois qui se mettent en place plus vite que d’autres.
Le 27 Juillet 2015, Madame Hidalgo, Maire de Paris, inaugurait déjà, en grande pompe, la 1ère livraison de « logements intermédiaires », opération de 107 logements locatifs réalisée dans (...)

Le désastre locatif à Paris

Bres Saint,

Le désastre locatif à Paris Sous prétexte d’aider les plus modestes, les dernières dispositions législatives en matière de logement ont et vont continuer d’avoir un résultat catastrophique
On connait déjà le régime de répression fiscale de l’investissement dans les entreprises. On peut le caractériser par le fait qu’un rendement (...)

Logement « intermédiaire » : de la redistribution à la distribution pure et simple

Yves Buchsenschutz,

Logement « intermédiaire » : de la redistribution à la distribution pure et simple Pendant de longues années, le régime du logement social en France, principalement représenté par les HLM, visait 20 % du parc de logements. Il posait plusieurs problèmes endémiques : son insuffisance chronique par rapport à la demande, l’évaluation objective de cet avantage, son mode d’attribution pour (...)

ALUR : le gouvernement veut-il vraiment simplifier ?

Bernard Zimmern,

ALUR : le gouvernement veut-il vraiment simplifier ? Presque chaque jour, pour ceux qui suivent les règlements administratifs qui continuent de pleuvoir sur notre pays, on se demande si les grandes déclarations sur la simplification sont plus que de la « com », si le gouvernement a encore une prise sur son administration.
Un récent exemple dérivant (...)

Les normes et le permis de construire paralysent la construction de logement

André Rageot,

Les normes et le permis de construire paralysent la construction de logement Le désir de protéger le citoyen contre lui-même et la peur des responsabilités dans les administrations nationales et locales entraîne un renchérissement et un ralentissement considérable de la construction en France. Pourtant, la responsabilité personnelle des agents ne peut être mise en (...)

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies