La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

par

Pistes de travail pour un gouvernement par projets

En réaction à l’article sur les élections, notre ami - et fidèle contributeur - Claude SICARD, a pris la peine de rédiger par écrit ses réactions au listing de projets sur lesquels les Français de gauche à droite et du nord au sud pourraient essayer de travailler afin d’améliorer la situation de leur pays qui tangue un peu trop dans la situation géopolitique actuelle.

Il ne s’agit bien entendu pas d’un travail exhaustif mais d’une première exploration des différents thèmes proposés auxquels il adhère ou qu’il souhaite rajouter. Il propose à notre petit groupe dans un premier temps de rassembler ce que nous avons pu travailler ou écrire sur chacun des sujets, ensuite de le retravailler pour en faire si possible des propositions.
Si cela vous intéresse nous envisageons de l’organiser à la rentrée et seront bien entendus intéressés voire avides d’expressions et d’opinions complémentaires pourvu que le résultat s’en trouve amélioré. N’hésitez donc plus : prenez la plume ou le téléphone ou Internet ... et aidez nous à avancer.
Merci d’avance.
Yves Buchsenschutz

- Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Ce papier me fait réagir car nous avons déjà pas mal travaillé sur ces différents sujets

1. Pas d’impôts en plus : OK

2. Pas de dettes en plus ? Pas si simple !
Notre dette est structurelle : cela signifie qu’on y recourt obligatoirement chaque année. Il faut donc pour ne pas l’augmenter que l’on fasse des économies. Sur quoi ? ça ne sera pas tant sur les dépenses de fonctionnement que sur les dépenses sociales. Quelles dépenses sociales couper ? les réduire de combien ? Plus bien sur la chasse aux fraudes et celles-ci sont considérables. Le problème est que personne n’osera jamais réduire les dépenses sociales !

3. Pas de fonctionnaires en plus. OK Mais il y a 2 problèmes différents à traiter :
a- Pas de nouveaux recrutements dans les services de l’Etat ? on manque de profs, de médecins, d’infirmiers, de militaires, de policiers, de gendarmes, de juges, de gardiens de prisons, etc. ??? Il faudra sans doute en recruter.
b- Mais pas de recrutement de personnes avec le statut de fonctionnaire ; sauf dans certaines fonctions et lesquelles ? Notre anomalie c’est un taux infiniment trop élevé de personnes bénéficiant d’un statut de fonctionnaire cad des emplois à vie. Nous sommes à un taux de70 % alors qu’il faudrait descendre à 20 ou 25 % seulement ; La Suède et d’autres pays l’ont fait !

4. Population active : nous avons le taux le plus faible de "population active" par rapport a la population totale. Il faut travailler pour identifier quelles sont les catégories de personnes qui ne font rien et vivent au crochet de la collectivité : aujourd’hui : elles ne sont pas identifiées. Et il faudra faire la chasse a tous ces resquilleurs !

5. Santé : notre problème majeur : nous avons deux fois trop d’hôpitaux en France, des hôpitaux trop petits et mal équipés (on a beaucoup moins de scanners et d’IRM que les italiens) : et la gestion de tout ce réseau de petits hôpitaux nous coûte très cher. Les allemands ont divisé par 2 leur nombre et pour cela transféré les hôpitaux déficitaires au secteur privé. Première mesure à prendre : faire passer les hôpitaux sous la coupe des Régions (sauf les CHU), qui verront l’arbitrage à faire entre avantage de la proximité et avantage d’avoir de très gros hôpitaux bien dotés en équipements et en personnels compétents. Et les Régions décideront de l’équilibre entre secteur privé et secteur public.

6. Education : là je ne connais pas le sujet : sans doute privatiser et cesser de faire entrer dans les universités n’importe qui avec un bac totalement dévalorisé. Et a la manière des suisses développer considérablement l’apprentissage, avec des passerelles a tous les niveaux. Notre industrie pour se reconstruire a besoin de gens compétents et pas de sociologues ou de soi-disant psychologues ;

7. Pouvoir d’achat : le pouvoir d’achat des français est déjà supérieur a ce qui serait justifié par la richesse du pays : il faudrait en informer notre ministre de l’économie qui parait l’ignorer.

8. Réindustrialisation : il faudrait remonter notre secteur industriel a 18 % du PIB. Cela suppose, si on veut le faire en 10 ans la création de 100.000 emplois industriels par an. Pour y parvenir il faudra subventionner la création d’emploi dans l’industriel ; j’ai proposé 20.000€ les 5 premières années puis 10.000 les 5 suivantes, soit une subvention de 150.000 €uros étalée sur 10 ans. Il faut réaliser que dans les industries modernes l’intensité capitalistique est de 350 à 400.000 euros par emploi. Donc l’Etat interviendrait pour 30 à 35 % et sans intervenir dans le choix des secteurs. Si on ne fait pas cela on ne réindustrialisera pas le pays, d’autant qu’il va s’agir d’attirer massivement les investissements étrangers. Les français à eux seuls n’y suffiront pas : loin de là !

9. Energie : je n’y connais rien

10. Transition écologique : il faut arrêter de massacrer notre industrie puisque ce n’est pas la France qui va sauver la planète : nous ne représentons que 1 % du problème. Les pays en développement (Inde, etc.) pour produire de l’électricité continuent à construire des centrales à gaz ou à charbon, et l’Allemagne revient au charbon. Que l’on fiche donc la paix à nos industriels !

11. Inégalité : la France a un indice de Gini proche de celui des pays les plus égalitaires et on ne peut pas faire mieux : Arrêtons donc de nous occuper d’un faux problème.

12. Sécurité-Immigration : il faut essayer de stopper l’immigration (ce qui suppose que l’on remette les français au travail) et développer l’assimilation au maximum ; en ce domaine les allemands font 10 fois mieux que nous.
Et pour ce qui est de l’islam il faut faire naître un "islam de France" cad un islam compatible avec nos valeurs et nos principes démocratiques. Le gouvernement a commencé à œuvrer dans ce sens mais la tâche est immense ! Le CFCM qui a voulu avancer sur ce problème a explosé en vol !
Il faut par ailleurs lancer un vaste plan d’aide a l’Afrique : voir mes articles sur ce sujet, sur notre site ou sur le site revue parlementaire : le problème ne peut être traité qu’au niveau européen (donc mettre fin aux aides bilatérales).

13. Un sujet qui n’est pas abordé : changer nos institutions : faire de la France un Etat fédéral, comme nos voisins. Le centralisme français est une technique démodée qui ne correspond plus a la psychologie des personnes au XXI siècle.

Et je compléterai par un axe de recherche pour l’IRDEME : rechercher, et expliquer, pourquoi des pays comme les Pays-Bas le Danemark, la Suède, la Finlande, etc. ont des PIB par habitant bien supérieurs au notre. Et surtout la Suisse qui a un PIB/capita plus du double du notre ! Personne ne s’est jamais attelé à nous expliquer cela. C’est en copiant leurs recettes que l’on trouvera des voies de salut : pour relever notre pays En somme, simple comme bonjour !...

Continuer la lecture :

Le Titanic européen, ses passagers clandestins et ses profiteurs

Le Titanic européen, ses passagers clandestins et ses profiteurs

Comment juguler l’inflation ?

Comment juguler l’inflation ?


Faut-il vraiment revaloriser le pouvoir d’achat des Français ?

Faut-il vraiment revaloriser le pouvoir d’achat des Français ?

Élections suite (et fin ?)

Élections suite (et fin ?)

Que dire des législatives qui viennent de se terminer ?


La France aux prises avec l’islam

La France aux prises avec l’islam

Le réchauffement anthropique selon Philippe Charlez

Le réchauffement anthropique selon Philippe Charlez



Vos réactions à cet article (2) :

Pistes de travail la restauration de nos faiseurs de profits

le 12 juillet, 11:32 par zelectron

les "zenarks" préfèrent "arroser" un grand groupe avec 10 milliards d’€uros plutôt que de distribuer à 1000 PMI et artisans des sommes allant de 1 à 20 millions : c’est trop de travail et même fatigant au possible !
Comment évaluer le savoir faire, les structures, le développement potentiel, les ressources et tutti quanti de mille entreprises sans rien y connaitre, ah ! si ! la formule magique YAKAYFOKONYRESPUKA . . .
Pour garder le pouvoir ces gens la sont capables de tout et certainement pas de confier aux manufacturiers le soin de répartir les budgets sans fourrer leurs sales pattes dans leurs affaires hormis la régularité des opérations y afférentes (au passage leur voler leurs bonnes idées, pardon s’inspirer de leur idées sans les copier).
J’irais plus loin les CAC 40 seraient exclus de cet encouragement à expansion en sachant que ces entités peuvent elles-mêmes mobiliser des crédits sur le marché européen.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Retrouver cet article sur le Web :
https://www.irdeme.org/1672
Flashcode 2 url
FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :