La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF

Philippe d’Arras

Articles de l'auteur (5) :

Docteur, 100% du PIB de dette ? C’est grave ?

Philippe d’Arras,

Docteur, 100% du PIB de dette ? C'est grave ? "Je suis à la tête d’un État qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d’un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique, je suis à la tête d’un Etat qui n’a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans. Ça ne peut pas durer".
François Fillon, septembre (...)

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Hausse du carburant : la faute au baril
La goutte et le vase

Philippe d’Arras,

Hausse du carburant : la faute au baril Devant la hausse du prix des carburants, les réseaux sociaux s’enflamment, bien relayés par les médias, les ténors des partis d’opposition et de nombreux appels sont lancés pour un blocage des routes le 17 novembre.

Suppression de l’ISF : En Marche ! s’arrête en route

Philippe d’Arras,

Dans son volet fiscal, le programme d’En Marche ! pose un diagnostic lucide sur l’ISF :
« L’ISF coûte cher à nos entreprises et à notre économie… Il frappe lourdement l’investissement... L’ISF coûte cher à notre pays. Progressivement supprimé dans tous les pays de l’UE, l’ISF persiste en France et conduit (...)

Les tribulations d’un entrepreneur en France

Philippe d’Arras,

Les tribulations d'un entrepreneur en France J’ai fait récemment la connaissance de Monsieur XY, d’une trentaine d’années, qui n’a pas eu la bonne idée de rentrer dans l’administration à l’issue de ses études d’ingénieur, mais a préféré benoitement créer sa société pour développer un des multiples services que permet l’économie numérique et simplifie bien (...)

Merci monsieur Hollande
On est très injuste avec Monsieur Hollande !

Philippe d’Arras,

Sur les 55 mois de son mandat, il a quand même pris UNE bonne décision au plan économique : il a en effet supprimé la défiscalisation des heures supplémentaires, ainsi que l’exonération des charges sociales afférentes, qui avaient été instaurées par son prédécesseur dont le programme prévoit de les (...)

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies