La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Où se situe le plein emploi ?

Un article du 7 mars du Wall Street Journal peut nous aider à comprendre comment nous arrivons en France à un taux de chômage officiel de 10 à 11% alors que la réalité est autour de 25 à 27% comme l’a montré Dominique dans des articles récents.

L’auteur, Jo Craven MCGINTY, explique pourquoi beaucoup d’Américains sont inquiets alors que les officiels ne cessent de dire que la Grande Récession est terminée puisque le chômage officiel est tombé à 4,9%.

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Le Bureau of Labor Statistics publie en effet 6 taux de chômage différents, le taux officiel tombant à peu près au milieu.

Le plus étroit, désigné U1 ne compte que les personnes ayant été au chômage plus de 15 semaines, car c’est la durée au-delà de laquelle expirent les indemnités chômage pour la plupart.

A l‘opposé, U6 ajoute les travailleurs qui sont sortis par découragement du marché du travail, les travailleurs à temps partiel non voulu qui voudraient un emploi à temps plein, et ceux qui sont « attachés marginalement », qui ont par exemple la garde d’enfants qui les empêchent d’avoir un travail à temps plein.

En février 2016, on passe ainsi de 2,1% à 9,7% de U1 à U6.

Mais quand sommes-nous en présence d’une économie sans chômage ? Il existe en effet toujours, dans une économie, du chômage frictionnel, créé par les personnes qui veulent changer d’emploi ainsi que du chômage structurel lorsque des changements dans le marché, le changement créatif de Schumpeter, viennent perturber le système.

Il était courant de considérer qu’au-dessous de 5% de chômage, c’était le plein emploi et qu’il devait en résulter des tensions sur les salaires et un début d’inflation, le fait est que le taux annuel d’accroissement des salaires se situe à 2% et n’a pas changé depuis 2012.

Sommes-nous dans des économies où il est possible de considérer que le taux de chômage à partir duquel la situation devient inflationniste, se situe en-dessous de 2% ?

Continuer la lecture :

Indemnisation du chômage :

Indemnisation du chômage :

Cette France qui rêve …

Gérard Dosogne,
Baisse du chômage : profitons-en pour agir !

Baisse du chômage : profitons-en pour agir !

Claude Sicard,

Et si la France se remettait en marche

Et si la France se remettait en marche

Yves Buchsenschutz,
Assurance chômage : un étatisme brouillon

Assurance chômage : un étatisme brouillon

Bertrand Nouel,

Réforme de l’assurance chômage

Réforme de l’assurance chômage

Bertrand Nouel,
Mettre en œuvre des discours généreux est plus difficile que de les prononcer. Une expérience vécue.

Mettre en œuvre des discours généreux est plus difficile que de les prononcer. Une expérience vécue.

Hervé Gourio,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages (2)

Chômage

le 17 mars 2016, 07:02 par Régis

En France aussi il y a plusieurs indicateurs de chômage avec les catégories A, B, C etc.

Mais il manque cruellement un indicateur qui donnerait la vraie mesure du chômage, c'est celui du "chômage marchand". Puisque les fonctionnaires titulaires ne peuvent statutairement pas être chômeurs, on devrait rapporter le nombre de chômeurs à la seule population active "marchande" (en y incluant les contractuels de l'Etat et des Collectivités qui ne sont pas fonctionnaires titulaires).

A ma connaissance, je n'ai jamais vu cet indicateur

Chômage

le 17 mars 2016, 11:45 par Dominique

Emploi 2017 a fait une estimation du chômage réel marchand, on arrive à environ 27%/

http://www.emploi-2017.org/la-fausse-baisse-du-chomage,a0529.html

# Chômage

17 mars 2016, 07:02 - Régis

En France aussi il y a plusieurs indicateurs de chômage avec les catégories A, B, C etc.

Mais il manque cruellement un indicateur qui donnerait la vraie mesure du chômage, c'est celui du "chômage marchand". Puisque les fonctionnaires titulaires ne peuvent statutairement pas être chômeurs, on devrait rapporter le nombre de chômeurs à la seule population active "marchande" (en y incluant les contractuels de l'Etat et des Collectivités qui ne sont pas fonctionnaires titulaires).

A ma connaissance, je n'ai jamais vu cet indicateur


 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies