La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Mon beau sapin
... transformera Monsieur le Maire en Père Noël …

Quelques maires EELV annoncent la suppression des sapins de Noël dans leur ville. Il ne faut plus faire de mal aux arbres et les transformer en « arbres morts ».

Ce que ces braves gens semblent ignorer, c’est que dans la conquête de la planète et de son utilisation, l’espèce humaine a réussi à répandre sur la terre quelque 7,8 milliards de personnes. Dans cette conquête elle est en compétition avec les autres espèces, que ce soient les lions, les moustiques, le blé, les ronces, où les arbres. Or il se trouve que l’estimation actuelle du nombre d’arbres sur terre est lui de 7.000 milliards de spécimens. Il y a donc à date 1.000 arbres par être humain et cette espèce a semble-t-il nettement mieux géré ses affaires que nous, car non seulement elle occupe plus de place que l’humanité, consomme de l’espace, de l’eau, du soleil, etc. probablement plus que les hommes mais que de plus, ceux-ci les défendent alors que l’on n’a, à date, vu encore aucun arbre prendre la défense des hommes. Ceci sans compter que les arbres ont bien entendu un intérêt dans le cadre de la photosynthèse, mais produisent par contre de la lignine et de la cellulose dont il est parfois bien difficile de se débarrasser. Heureusement qu’il y a les champignons.

Je reconnais volontiers le côté un peu provocateur de ce billet et je remercie ces personnes d’avoir exercé leur droit d’alerte : je ne suis pas certain que la suppression des arbres de Noël soit réellement la réponse pertinente.

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Lettre ouverte aux migrants et à mes petits-enfants

Lettre ouverte aux migrants et à mes petits-enfants

La question de l'intégration

Yves Buchsenschutz,
Simplifions-nous la vie !

Simplifions-nous la vie !

De Gaspard Koenig et Nicolas Gardères

Yves Buchsenschutz,

Crise de l'énergie : Passerons-nous l’hiver ?

Crise de l'énergie : Passerons-nous l’hiver ?

Situation de la production électrique au 12 novembre

Yves Buchsenschutz,
Comment bâtir un nouveau partenariat euro-africain

Comment bâtir un nouveau partenariat euro-africain

Claude Sicard,

Greta Thunberg demande la réhabilitation du nucléaire

Greta Thunberg demande la réhabilitation du nucléaire

Yves Buchsenschutz,
De la maîtrise à l'efficacité, quel optimum énergétique ?

De la maîtrise à l'efficacité, quel optimum énergétique ?

Yves Buchsenschutz,


Vos réactions à cet article (2)

Interdire l’arbre de Noël de préservera pas le sapin de sa vocation ultime !

le 17 septembre 2020, 11:40 par Jean-Xavier ROCHU

Être le roi des forêts pour devenir "mon beau sapin" de Noël ne le protégera de ses vocations comme :
 bois de chauffage,
 bois de construction,
 pâte à papier,
...et autres utilisations beaucoup moins honorifiques que le titre de "roi des forêts" décerné par les enfants le soir de Noël au sein du foyer familial au chaud pendant 10 à15 jours !

Principe de Schumpeter

le 19 septembre 2020, 07:53 par Régis Glorieux

Le principe de Schumpeter ne s’applique-t-il pas aussi aux arbres comme aux entreprises. Les arbres meurent ou sont coupés pour une utilisation quelle qu’elle soit. La question est surtout de savoir si on les remplace en plantant d’autres arbres ou en laissant les forêts se régénérer d’elles-mêmes. Il me semble que la forêt est en expansion en France ces dernières années. Et lors du drame de Notre Dame, les producteurs de chêne ont proposé de fournit gratuitement la quantité nécessaire pour refaire la charpente sans que cela pose le moindre problème.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies