La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprises

IRDEME EPLF



Matrices de transfert

Les matrices de transfert permettent de mettre en chiffres un nuage de Birch et de décrire l’évolution d’une population d’entreprises.
Il est assez remarquable que les distributions à droite de la diagonale soient des distributions de Pareto, ce qui pourrait laisser espérer, au moins pour les entreprises situées dans le courant ascendant du nuage, de les décrire avec une constante et un exposant, aisément multipliables.

Matrices de transfert.

Les matrices de transfert sont une manière simple d’écrire ce qui se passe dans un nuage de Birch.
On divise par exemple les entreprises suivant l’étage qu’elles occupent dans le nuage, entreprises de 0 salarié, de 1 salarié, 2 à 5, etc. et on compte dans une colonne combien il y en a l’année n et en face de chaque ligne, on compte combien ont changé de classes qui elles sont divisées en colonnes. Il faut bien entendu ajouter une colonne création et une colonne disparition.
L’unité de mesure peut être les effectifs employés, le capital social, les capitaux propres, etc.

Ces matrices peuvent être complétées par des tableaux similaires donnant non pas la transformation de l’ensemble des entreprises d’une année à l’autre mais d’une cohorte, c’est-à-dire de l’ensemble des entreprises nées une année donnée.

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Profil des dirigeants de PME en France

Profil des dirigeants de PME en France

Bernard Biedermann,
Et toujours le nanisme des entreprises françaises !

Et toujours le nanisme des entreprises françaises !

Bertrand Nouel,

Réindustrialiser la France :

Réindustrialiser la France :

posons le problème

Bernard Biedermann,
Réindustrialiser la France :une tâche herculéenne !

Réindustrialiser la France :une tâche herculéenne !

Claude Sicard,

La France plombée par le déclin de son industrie

La France plombée par le déclin de son industrie

Claude Sicard,

Comment une mauvaise lecture de Jean Fourastié a conduit à l’erreur de la désindustrialisation

Claude Sicard,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies