La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Les réformes de l’année : le grand trompe-l’œil

« Ces réformes votées cette année que vous avez peut-être ratées » (à partir d’un listing publié par Le Monde). Nous avons trouvé cette démarche intéressante et surtout instructive. Cela permet de se faire une idée globale du travail promis, réalisé, et de ses conséquences réelles et concrètes. Nous en reprenons quelques-unes dans un premier temps et cela est malheureusement assez décevant. La présidence Macron a beaucoup promis mais réalise peu. Nous sommes toujours dans une forme de politique de gribouille. Nous reviendrons sur d’autres dans un prochain article.

16 textes adoptés depuis septembre 2020 :

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Contre le « séparatisme » et les « atteintes à la citoyenneté », des mesures en cascade

Encore en attente de validation par le conseil constitutionnel prévue le 13 août, il es t probable que cette loi ne résoudra pas grand-chose. En particulier, elle ne prévoit pas de pause dans l’intensité de l’immigration, légale ou illégale, et dans son traitement, donc dans ses conséquences. Oubliées, la définition de l’islam compatible avec la république pourtant confiée aux associations de cette religion qui n’ont même pas fait l’effort de répondre à la question posée par le président de la république en personne. Donc aucun engagement ou cadre de référence aux comportements républicains-compatibles. Pas de remise en cause
des motifs légaux lourds tels qu’une définition claire et stricte du droit d’asile ou du regroupement familial. Pas d’avancée significative dans d’éventuelles sanctions efficaces du type expulsion ou double peine … Pas ou peu d’exigences de signes patents d’intégration, ne serait-ce que l’apprentissage et l’usage du français. Il est peu probable que cette loi fasse date. On est bien en train d’interdire par la loi les voitures diesel, par contre la pompe aspirante des soins médicaux quasi gratuits et de l’aide sociale continue à fonctionner et aucun engagement de non régularisation n’est évoqué. En attendant, l’archipel français ne fait que se diversifier. Comment recollera-t-on les morceaux et quand ?

Renforcement des mesures de lutte contre le terrorisme

Il paraîtrait que l’on va renforcer les mesures en sortie de prison et les possibilités d’investigation. Tout le monde sait pourtant bien qu’une peine n’a de chance d’avoir une force de dissuasion, que si elle est quasi certaine et la plus immédiate possible. Nous constatons aujourd’hui un conflit latent entre la police, partisane des peines punitives et la justice qui prône la peine restaurative. Donc pas de peines ou très peu, le plus souvent mal ou non effectuées. On manque de moyens mais on rejuge 10 fois les délinquants pour les mêmes délits et aux dernières nouvelles ces derniers sont quasiment désormais considérés comme des victimes ! (Voir les affaires autour de la famille Traoré).

Les mesures de la loi Climat adoptées

Suite aux travaux de la commission citoyenne pour le climat, la loi du même nom a été adoptée in extremis le 20 juillet. C’est un peu une auberge espagnole ou un catalogue de la Redoute au choix. Elle pose tout de même quelques questions de base : l’interdiction des voitures anciennes dans les zones de faible émission (ZFE) en attendant l’interdiction pure et simple des voitures individuelles au moins dans les grandes villes : il est intéressant de remarquer que, au moment où l’on a atteint une richesse moyenne dans le pays permettant à tout un chacun de posséder un véhicule automobile (le capitalisme parfois produit des égalités !), on va en supprimer progressivement son droit d’usage. Pour le moment les campagnes, contrairement à la loi sur les 80 km/h, y échapperont mais pour combien de temps ? D’ailleurs que faire de véhicules si ce n’est aller de la campagne à la ville et réciproquement ?
On coule dans le bronze la nécessité d’investir deux fois pour la même production d’énergie : une fois « écologique » mais comme elle est intermittente, une deuxième fois en « traditionnel » pour compenser les caprices du soleil et du vent. Pas de réhabilitation donc du nucléaire que l’on a pourtant sous la main. Nos députés et Madame Pompili viennent de mettre à la benne plusieurs milliards d’investissements en maintenant contre vents et marées la fermeture de Fessenheim. Il est vrai que lorsqu’on aime, on ne compte pas : elle a complété récemment ses actions vertes par l’ouverture d’un budget de 21 millions pour apprendre aux enfants à « faire du vélo ! ». Il paraît que cela va ancrer le vélo dans la culture française ! On aurait mieux fait peut-être de consacrer ces 21 millions à apprendre au moins aux immigrés à parler notre langue ce qui ne laisse pas de rendre cocasse les discussions avec les centres d’appels. Cela au moins aiderait à l’intégration. Si Madame Pompili a eu besoin de cours pour apprendre à pédaler sur un vélo il faut vraiment s’inquiéter du niveau de nos ministres.
Autre plaisanterie intéressante : la présence quasi obligatoire de repas végétariens ou bios dans les écoles ! Depuis quand les lobbys de la nostalgie arrivent-t-ils à faire voter des lois rendant leur utilisation ( 30 % plus onéreuse en moyenne) d’utilité publique ? Nous allons peut-être voir arriver demain une loi rendant obligatoire l’usage du parapente pour les transports aériens. Et que ne dirait-on si c’était SODEXO qui avait inspiré cette loi ?
Quant à nous, pauvres parents qui pensions que nous étions responsables de la culture de nos enfants et que par contre l’État se chargerait de la connaissance ! On s’en éloigne à grands pas.

L’ouverture de la PMA à toutes les femmes (mais pas aux hommes)

Je ne sais pas bien si cela est une loi bonne ou pas ? Je remarque simplement 3 choses : quelque part on entérine officiellement que le désir d’enfant de la femme prime le bien-être de ce dernier si tant est que le fait d’avoir un père est un bénéfice(?) dont ce dernier est privé dès le départ. À vrai dire pour cette raison, je serais plutôt contre. (On nous rabâche en parallèle la terrible difficulté de vivre des femmes seules … cherchez l’erreur). La deuxième est le financement par le système social collectif : à vrai dire on se demande où s’arrêtera le financement des fantasmes des uns et des autres. Si l’on entreprend de me faire ressembler à Alain Delon, ce n’est pas terminé, et cela va coûter cher à Sécurité Sociale. Il me semble que chacun devrait assumer de sa poche les besoins outrepassant la santé de base. Enfin cette loi a toutes les caractéristiques d’une loi raciste : les femmes peuvent avoir des enfants désormais « ad nutum », les hommes, non ! Les hommes et les femmes ne naissent désormais plus égaux légalement en droit. Peut-être cela peut-il se plaider devant le conseil constitutionnel, mais je ne suis pas juriste. Un petit détour par le pourcentage de garde d’enfants attribué aux femmes par rapport aux hommes, donnerait peut-être l’idée
d’instituer un quota, pour une fois au profit de ces derniers ?

La réforme de l’assurance-chômage partiellement engagée

Bien engagée à date mais il reste encore « du grain à moudre » et surtout à la mettre en place, ce qui en France est le plus souvent la pierre d’achoppement. Nous sommes un peuple conceptuel.

La suite de nos commentaires et réactions pour une prochaine parution …

  Sécurité et protection des forces de l’ordre
  Le non-consentement abaissé à 15 ans
  La fin de l’ENA
  Les langues régionales protégées
  Droit au syndicalisme pour les chauffeurs VTC et les livreurs
  Un recours contre les conditions de détention indignes
  Le budget de la recherche des dix prochaines années déçoit
  Un parquet européen mis sur pied
  Les néonicotinoïdes réautorisés
  Des démarches simplifiées « asap »
  Les biens mal acquis restitués aux populations

Continuer la lecture :

Éric Zemmour, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose …

Éric Zemmour, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose …

Yves Buchsenschutz,
Présidentielle : Candidats portés par leur thème

Présidentielle : Candidats portés par leur thème

versus candidats cherchant un thème pour les porter

Claude Sicard,

Le problème de l’identité dans la course à l’Elysée

Le problème de l’identité dans la course à l’Elysée

Claude Sicard,
Abandonner le nucléaire ou comment augmenter le prix de l’électricité et le CO2

Abandonner le nucléaire ou comment augmenter le prix de l’électricité et le CO2

Bilan tarifaire

Yves Buchsenschutz,

Les sous-marins australiens, un camouflet qui demande des explications

Les sous-marins australiens, un camouflet qui demande des explications

Alain Mathieu,
Se déplacer à Paris, accessoirement en France

Se déplacer à Paris, accessoirement en France

Printemps 2031 : Dernière nouvelle !

Yves Buchsenschutz,


Vos réactions à cet article (1)

L’ėducation moderne

le 16 août, 11:24 par Edith Didelot

Et pour apprendre aux « vieux » ,qui ne pourront plus utiliser leur voiture non écologique, à faire du fauteuil roulant pour aller plus vite dans les Ehpad,quel est le budget ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies