La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Les Malheurs d’une Soignante, par Madame de Ségur

Avant de s’attaquer au Ségur de la santé, il serait bon de regarder d’un peu plus près quelle est la situation, en particulier par rapport à l’Allemagne, qui a été largement citée.

Oui, les infirmières françaises sont moins bien payées que les infirmières allemandes, mais :
• Une infirmière française, en correspondance avec son salaire de base, travaille 35 heures par semaine, l’Allemande 40. (Écart d’environ 10%) ;
• La Française travaille deux années de moins que l’Allemande car elle part plus tôt à la retraite (écart d’environ 5%) ;
• La Française, fonctionnaire hospitalière, a la garantie de l’emploi, ce que n’a pas l’Allemande. (chiffrage infaisable à date, mais tout de même conséquent, au moins en France).

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Donc 15 % de l’écart de salaire entre les deux pays est d’ores et déjà expliqué par des différences de statut.

De plus, on observe que le salaire moyen d’un Allemand est supérieur de 12% à celui d’un Français (en fait 18% en parité de pouvoir d’achat. Ceci s’explique par le fait que l’Allemagne est devenue un pays sensiblement plus riche que la France et qu’en conséquence, le niveau des salaires, à jobs identiques, se retrouve décalé d’autant. En bonne logique arithmétique, une infirmière française devrait être payée près de 30% (-10 - 5 - 12 %) de moins que son homologue allemande. Oui, nous préférerions tous que les infirmières soient mieux payées mais pour ce faire, il faudrait qu’une partie de la rémunération ne se retrouve pas dans leur statut, et surtout, que la France dans son ensemble crée plus de richesses. « Il n’y a pas de miracle ! ».

Pour que notre salaire moyen soit inférieur d’environ 13% à celui de l’Allemagne, il faut bien comprendre que la France s’appauvrit, au moins en relatif, et que cela est vrai, peu ou prou, pour la totalité de nos concitoyens, infirmières, ouvriers ou cadres.

Si vous avez un peu de temps et que vous souhaitez en savoir plus voir l’article de L’IFRAP du 27 Mai sur le sujet : « Hôpital : faire sauter les tabous »

Continuer la lecture :

On n’arrête ni le progrès, ni les dépenses …

On n’arrête ni le progrès, ni les dépenses …

Yves Buchsenschutz,
Les soignants refusent de se faire vacciner : Covid chez Kafka

Les soignants refusent de se faire vacciner : Covid chez Kafka

Les soignants méritent-ils toujours d’être glorifiés comme nos héros magnifiques ? A vous de juger.

Bertrand Nouel,

Existe-t-il une médecine idéale ?

Existe-t-il une médecine idéale ?

Jacques Benilan,
Cessez de nous enfumer, où allons nous ?

Cessez de nous enfumer, où allons nous ?

Cette fois çà suffit, je viens proclamer les erreurs de nos gouvernants et qu’ils arrêtent !

Jacques Benilan,

Le « prix coûtant » des vaccins, ça ne veut rien dire

Le « prix coûtant » des vaccins, ça ne veut rien dire

Bertrand Nouel,

Le « Ségur » de la Santé française ou, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Yves Buchsenschutz,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies