La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


La démocratie, ça ne sert à rien ?
Commençons par en faciliter l’exercice !

Une fois de plus, nous avons battu un record d’abstentions à l’occasion du vote de ces régionales. Et on va encore gloser sans fin sur « les élections pièges à cons », la remise en cause de la démocratie représentative, d’ailleurs bien battue en brèche par Emmanuel Macron avec ses tentatives de démocratie directe (tour de France en réponse aux Gilets jaunes, convention citoyenne pour le climat), l’analyse de Pierre Rosanvallon sur la société de défiance etc. Mais si on commençait par faciliter, comme cela se fait dans de nombreux pays, l’exercice de cette démocratie en n’exigeant pas le passage dans l’isoloir physique provisoirement installé dans nos écoles ?

Le parti des « tous pourris », celui des « à quoi ça sert » et celui des « ça ne m’intéresse pas »

Bien sûr, il y aura toujours ceux pour qui l’abstention constitue un acte politique, une protestation contre l’ordre bourgeois de ceux qui ne s’estiment représentés par personne, qui estiment que les politiques sont tous des pourris etc. Ceux-là existeront toujours, mais ils sont extrêmement minoritaires. Bien sûr, il y a l’épouvantable complexité du mille-feuille administratif : qui connaît les compétences respectives de la commune, de l’intercommune, du département et de la région ? Que signifie le monstre territorial d’une région comme la Nouvelle Aquitaine, qui va de Poitiers à Pau ? Il n’empêche qu’environ 7 électeurs sur 10 se sont abstenus, et qu’en 2015 la participation était 20 points au-dessus. Il n’empêche aussi qu’aux municipales de 2020 la participation était également 20 points en-dessous de celles de 2014 - or la complexité administrative ne joue pas dans cette élection.
« ça ne m’intéresse pas » est la réaction la plus fréquente. Les partis sonnent la mobilisation. Si les électeurs ne se mobilisent pas, l’interprétation la plus simple n’est-elle pas qu’ils n’ont pas de motif pour le faire, ou tout au moins pas de motif assez fort pour se déplacer… autrement dit qu’ils ne sont pas foncièrement mécontents de la politique menée, osons le penser. Autrement dit encore, l’appel au « réveil » des électeurs et à la dramatisation du scrutin que sonnent les partis a toutes les chances d’être un coup d’épée dans l’eau. Dans ce cas, ne faut-il pas se tourner au contraire vers une attitude pragmatique, à savoir inciter tout simplement au vote en en facilitant matériellement l’exercice ?

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Vote par anticipation et vote par correspondance, qu’attend-on ?

Un rappel pour commencer : un nombre non négligeable de pays rendent le vote obligatoire. En Europe, Belgique, Grèce, Luxembourg, Italie, Pays-Bas, Suisse et land de Bavière en Allemagne. Evidemment, il n’y a aucun problème de participation dans ces pays…En France, la question a été amplement débattue, mais jamais le vote n’a été obligatoire, les Français ayant trop horreur de ce genre de contrainte. Restons réalistes.
Mais il y a bien des moyens pour faciliter le vote, comme bien des pays l’expérimentent depuis longtemps. Le vote par correspondance est utilisé en Suisse pour toutes les élections. En Allemagne il est aussi connu depuis longtemps et a représenté un quart des votes aux élections municipales, cependant qu’il était exclusivement utilisé en Bavière pendant la crise sanitaire. Il est aussi pratiqué au Royaume-Uni. Cinq Etats américains le pratiquent aussi, et les protestations du candidat Trump n’ont pas conduit à mettre des fraudes en évidence.
De son côté, le vote par anticipation permet aussi de faciliter l’exercice de la démocratie par les électeurs. Il est autorisé en France, mais seulement pour les nationaux résident à l’étranger à l’occasion des élections nationales. Cependant, le gouvernement a récemment introduit un amendement devant le Sénat pour l’instaurer en 2022 à l’occasion des présidentielles. Mal préparée, l’initiative a déplu au Sénat qui l’a rejetée. Réaction épidermique qui n’est pas à l’honneur de cette chambre.

Il y a donc des débats. Il est temps de les faire aboutir dans un sens de facilitation du vote.

Continuer la lecture :

Éric Zemmour, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose …

Éric Zemmour, calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose …

Yves Buchsenschutz,
Présidentielle : Candidats portés par leur thème

Présidentielle : Candidats portés par leur thème

versus candidats cherchant un thème pour les porter

Claude Sicard,

Le problème de l’identité dans la course à l’Elysée

Le problème de l’identité dans la course à l’Elysée

Claude Sicard,
Abandonner le nucléaire ou comment augmenter le prix de l’électricité et le CO2

Abandonner le nucléaire ou comment augmenter le prix de l’électricité et le CO2

Bilan tarifaire

Yves Buchsenschutz,

Les sous-marins australiens, un camouflet qui demande des explications

Les sous-marins australiens, un camouflet qui demande des explications

Alain Mathieu,
Se déplacer à Paris, accessoirement en France

Se déplacer à Paris, accessoirement en France

Printemps 2031 : Dernière nouvelle !

Yves Buchsenschutz,


Vos réactions à cet article (7)

Rien à redire sur cette note

le 21 juin, 09:45 par Régis

Mais peut-être à y ajouter : l’inanité des débats pré-électoraux, considérablement amplifiée par les médias que je rends directement co-responsables de cet absentéisme, lesquels se focalisent encore et toujours sur les querelles de personnes et de clochers (qui sera le représentant LR à la prochaine présidentielle ? Y aura-t-il des primaires ? L’union de la gauche se fera-t-elle avec qui comme tête de liste ? LREM a-t-elle débauché suffisamment de LR et PS ? etc.) et non sur les enjeux sociétaux et économiques. Sauf à avoir une vraie personne charismatique qui focalise sur elle-même une philosophie politique et un programme (comme le fut Macron lors des présidentielles, malgré le désenchantement ultérieur), ça ne marche pas.
Ecoutez de temps en temps les interviews du matin de Bourdin sur RMC, les invités ne peuvent pas y placer 10 mots de suite et l’objectif de Bourdin est d’obtenir "la" phrase qui passera en boucle toutes la journée ? Les débats sur les plateaux hier soir étaient à nouveau des combats de poules et de coqs. J’ai zappé !
Personnellement avec mon épouse, nous avons voté et allons donner une procuration pour dimanche prochain, car nous votons toujours à toutes les élections. Mais c’est un réflexe de vieux !

Rien ne change sous notre beau ciel de France.

Démocratie,vote et laïcité

le 21 juin, 11:23 par YVES

Ce résultat est désolant : l’ardente obligation du vote, quel que soit le système, pourvu qu’il respecte un homme une voix devrait être martelée à satiété. De ce point de vue on se demande comment on a pu faire de la publicité pour les LGBT et autres et que les 2/3 de la population aient plus ou moins découvert le double vote, le jour même. Quelques émissions ou nouvelles réexpliquant la différence entre l’élection départementale et régionale et les rôles principaux de ces deux instances pourraient faire partie du travail des journalistes plutôt que les supputations concernant Pierre ou Paul.
On ne parle pas du contenu et des raisons du vote, on ne manifeste plus : si vous voulez qu’un journaliste se déplace il faut casser des vitrines, un manifestant ou un policier !
C’est aussi cela la laïcité. L’attitude, je préférai faire autre chose est difficile à admettre : pour voter il faut 10 minutes, en Chine ou en Iran on se fait emprisonner !
Cela va finir par nous arriver.

La démocratie sans contrôle est un leurre !

le 21 juin, 11:29 par zelectron

pour commencer diviser par 4 ou 5 le nombre d’élus, puis adjoindre aux députés 8 ou 9 citoyens retraités uniquement issus de la sociétés civile (du cantonnier au PDG), en bonne santé, désignés par le sort à partir des circonscriptions extérieures à celle de l’élu, non ?

La démocratie, ça ne sert à rien ?

le 22 juin, 10:24 par Bertrand nouel

J’ai oublié de mentionner une simplification qui s’impose concernant la procédure de procuration : l’obligation de se rendre dans une gendarmerie ou un commissariat de police pour l’établir est une contrainte insupportable. Si depuis très récemment on peut démarrer la procédure en ligne, il faut toujours faire ce déplacement pour justifier de son identité.

Les fonctionnaires non elus ont pris le pouvoir

le 22 juin, 16:43 par gerard dosogne

A quoi sert il donc de voter dans un pays dirigé par une administration non élue ? Les lois votées par les parlementaires sont bafouées , souvent changées au gré du fonctionnaire qui rédige les décrets d’application.... si il les rédige ! Deas lois passées en 2004 n’ont toujours pas reçu de décret d’application et donc restent lettre morte... Les magistrats sont intouchaubles et pas soumis au vote populaire , le président lui meme avoue etre freiné , empeché par son administration . Alors en effet pourquoi voter pour des impotents. Il faut mettre en place le spoilsystem asap pour , peut etre , corriger le tir...

Les fonctionnaires non elus ont pris le pouvoir

le 22 juin, 16:44 par gerard dosogne

A quoi sert il donc de voter dans un pays dirigé par une administration non élue ? Les lois votées par les parlementaires sont bafouées , souvent changées au gré du fonctionnaire qui rédige les décrets d’application.... si il les rédige ! Deas lois passées en 2004 n’ont toujours pas reçu de décret d’application et donc restent lettre morte... Les magistrats sont intouchaubles et pas soumis au vote populaire , le président lui meme avoue etre freiné , empeché par son administration . Alors en effet pourquoi voter pour des impotents. Il faut mettre en place le spoilsystem asap pour , peut etre , corriger le tir...

Aujourd’ui la démocratie est un leurre

le 12 juillet, 15:32 par zelectron

Sans le contrôle des élus par les citoyens au jour le jour, les représentants du peuple dès le lendemain de leur élection font ce que bon leur chante foulant ainsi du pied leurs promesses assorties de serments sur l’honneur !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies