La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


La France ne travaille pas assez et le niveau de vie de ses habitants décroche de plus en plus

Partant d’une analyse de l’introduction d’un congé paternité prolongé qui une fois de plus va charger les entreprises au moment précis où l’on cherche à aligner leurs contraintes sur celles des concurrents de notre pays, Claude Sicard se livre à une analyse très complète du peu d’empressement des Français pour le travail. Pourtant ils se plaignent ensuite du décrochement international de leur niveau de vie. Nous aurons l’occasion d’y revenir.

Un article de Claude Sicard, à lire sur Contrepoints

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

À propos de Patrick Artus, Marie-Paule Virard,

À propos de Patrick Artus, Marie-Paule Virard,

La dernière chance du capitalisme (Paris, mai 2021)

Philippe Baccou,
Intérêt général et service public

Intérêt général et service public

Yves Buchsenschutz,

Les entreprises à mission et le service AU public

Les entreprises à mission et le service AU public

Yves Buchsenschutz,
Féminisation contrainte des Comex : l’erreur à ne pas commettre

Féminisation contrainte des Comex : l’erreur à ne pas commettre

Bertrand Nouel,

Inégalités : Définitions, conséquences et remèdes

Inégalités : Définitions, conséquences et remèdes

Gilles Rigourex & Gérard Dosogne,
L’épidémie va réveiller la fracture sociale, que va faire Emmanuel Macron ?

L’épidémie va réveiller la fracture sociale, que va faire Emmanuel Macron ?

Bertrand Nouel,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages (4)

La France ne travaille pas assez et le niveau de vie de ses habitants décroche de plus en plus

le 9 août, 18:01 par Banville jacques

J’adhère totalement aux propos de Mr Sicard, indéniables et plein de bon sens.

Je souhaiterai apporter un éclairage sur une nouveauté dans le travail qui émane du covid. Je veux parler du télétravail.
Cette nouvelle formule à grande échelle est porteuse d’un désintérêt du travail selon moi.
Il y avait les congés principaux, les RTT, les différents congés supplémentaires (journées de ceci et de cela) et maintenant des journées de télétravail.

Il y a certainement des salariés qui suivent l’opportunité avec sérieux, mais aussi des petits malins qui ont compris que l’on pouvait rallonger les vacances... une journée ou deux de congé principal auxquels on ajoute une ou deux journées de RTT et puis une journée ou deux de télétravail.Toutes ces journées peuvent se consommer sur des lieux de villégiature sans que cela gêne ,à priori, le travail. On peut toutefois s’interroger sur le travail rendu dans ces conditions là. Le télétravail ne doit pas sentir la sueur... mais plutôt le monoï.

Je ne sais pas si les entreprises qui se sont précipitées à réduire leur m2 de bureau et autres, en espérant des économies liées au télétravail, ont bien anticipés les conséquences.

Nous sommes d’accord pour dire que la France doit travailler plus ; elle n’en prend pas le chemin.

La France ne travaille pas assez c’est normal

le 16 août, 11:48 par ge39

Pas besoin d’un article comme celui-ci. Juste un sondage d’opinion : Il y a quelque temps, dans l’EN, ils ont demandé aux lycéens ce qu’ils aimeraient faire comme profession. Il en est ressorti que 76% de nos bambins veulent devenir "fonctionnaires". Demain la France sera fonctionnarisée "de gré ou de force.

La France ne travaille pas assez et pour cause l’offre des entreprises est plus que largement insuffisante et pour cause !

le 16 août, 12:27 par zelectron

accablées de taxes en tous genres, de tracasseries administratives diverses et (a)variées, d’un personnel insuffisamment formé et/ou expérimenté, l’entreprise française du secteur libre et ses dirigeants sont plutôt en roue libre, car pourquoi se casser la tête pour voir les résultats de son travail partir en fumée par le biais d’une administration d’une voracité sans freins ni fin !
Le mot clef de tout ceci est découragement (tout en donnant le change)


 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies