La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


L’industrie française : talon d’Achille de son commerce

Le journal d’information La Tribune titre dans son numéro du 9 septembre dernier : « Exportations : en 20 ans la France a perdu plus de parts de marché que l’Allemagne et l’Italie » ; et ajoute qu’avec la crise du covid, notre pays a perdu davantage de terrain que les autres pays dans le commerce international.

Effectivement, ce sont là des signes particulièrement préoccupants. Il est donc important de comprendre quelles sont les réalités dissimulées derrière ces indicateurs de la situation économique du pays.

Une analyse à lire sur Contrepoints.

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Impôts de production des entreprises versus Plan de Relance

Impôts de production des entreprises versus Plan de Relance

Gérard Dosogne,
La performance industrielle dépend-elle vraiment du cout du travail ?

La performance industrielle dépend-elle vraiment du cout du travail ?

Gérard Dosogne,

Démographie mondiale :

Démographie mondiale :

L’écologie commence à la naissance

Yves Buchsenschutz,
Pourquoi est-il urgent de s’inquiéter du solde négatif de notre balance commerciale ?

Pourquoi est-il urgent de s’inquiéter du solde négatif de notre balance commerciale ?

- Seconde partie -

Claude Sicard,

Pourquoi est-il urgent de s’inquiéter du solde négatif de notre balance commerciale ?

Pourquoi est-il urgent de s’inquiéter du solde négatif de notre balance commerciale ?

- Première partie -

Claude Sicard,
L’économie française dans l’UE : résultat des courses

L’économie française dans l’UE : résultat des courses

Bernard Biedermann,


Vos réactions à cet article (1)

L’industrie française a été gravement poignardée par Mitterrand et consors, elle risque de ne jamais se relever.

le 16 septembre, 15:09 par zelectron

En quarante ans, le nombre d’emplois industriels est passé de 6 millions à 2,7 millions, avec une perte de 2 millions ces vingt dernières années, le nombre de fonctionnaires lui a augmenté de 2,6 millions à 6,5 millions ! (sans compter les « collatéraux »).
La (dé)raison de la remarque ci-dessus et je n’en vois aucune autre c’est que la nature a horreur du vide, n’est ce pas ? indépendamment d’emplois productifs remplacés par des oh ! combien improductifs. Et puis c’est bon pour l’exportation et notre balance des payements, je présume 🙁 ça améliore notre dette, non ?
rem. un ponx exporté, nos clients adorent, n’est-il point vrai ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies