La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Hôpital militaire de campagne : hôpital de carabiniers !

Je ne voulais pas critiquer d’une quelconque manière la gestion de la crise, c’est trop aisé dans les situations difficiles mais j’ai tout de même une question concernant notre gestion du potentiel hospitalier de notre pays. Il semblerait qu’un des goulots d’étranglement de la solution à cette crise soit pour une large part la disponibilité immédiate et suffisante de lits adaptés à cette maladie.

Et pourtant, on ne nous parle que des hôpitaux et jamais des établissements ou cliniques privés : il semblerait que certains soient prêt à aider et que l’on ne s’adresse pas à eux. Les soins n’y sont pas mauvais pourtant en général, et ils sont capables de soigner et de se dévouer comme les autres.

Plus compliqué : le fameux hôpital militaire de secours pour Mulhouse. On nous a annoncé la décision d’installation il y a presque dix jours et il ne sera prêt que Lundi prochain, si tout va bien. Le Président de la République nous a martelé que nous sommes « en guerre ». Et l’armée met 10 jours à déployer un hôpital de tentes ? L’armée ne pourrait-elle pas aider notre pays à se défendre contre une épidémie ? Je voudrai bien savoir combien elle a d’hôpitaux de ce type en réserve[1], quand elle compte les activer, et sous quels délais ? Ne me dites pas que demain nous partirons en guerre, l’habituelle, sans service de santé ou bien que ce dernier arrivera sur les lieux dix jours après la bataille !

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

À quoi servent nos impôts !

À quoi servent nos impôts !

Yves Buchsenschutz,
Le dur combat du progrès scientifique contre la nostalgie

Le dur combat du progrès scientifique contre la nostalgie

Yves Buchsenschutz,

Les Ecolos nous mentent !

Les Ecolos nous mentent !

de Jean de Kervasdoué

Alain Mathieu,
Le-droit-de-l'hommisme occidental est-il un néocolonialisme qui ne dit pas son nom ?

Le-droit-de-l'hommisme occidental est-il un néocolonialisme qui ne dit pas son nom ?

En commentaire d’un article d’Éric Zemmour.

Yves Buchsenschutz,

Ecocide, principe de précaution : l’avènement des lois statiques

Ecocide, principe de précaution : l’avènement des lois statiques

Yves Buchsenschutz,
Selon un sondage OpinionWay ...

Selon un sondage OpinionWay ...

Fabrice Houzé,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages (1)

Une ironie très mal placée

le 18 avril 2020, 12:15 par CP de Vergennes

Bonjour,
Il est facile d’ironiser aujourd’hui sur la mise en place d’un hôpital militaire de campagne.
Il aurait été plus judicieux de s’inquiéter en temps et en heure sur la scandaleuse diminution des montants alloués aux Services de Santé des Armees au fil des années......
Mais " tel on fait son lit, tel on s’y couche" comme dit la sagesse populaire.
Cordialement.
CPV


 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies