La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF


Hollande et la déchéance de la Sécurité sociale

Mardi, François Hollande a prononcé un discours à la maison de la Mutualité, saluant les 70 ans de la Sécurité sociale instaurée par le général de Gaulle en 1945 et vantant le modèle social français. Cet évènement a été en partie obscurci par sa bataille avec Marine Le Pen au Parlement européen et l’explosion de Nadine Morano, ce qui donne une idée du niveau de la politique française. Ce discours n’en reste pas moins un grand sujet d’étonnement pour quiconque a une idée un peu précise de l’état actuel de la Sécurité sociale en France.

Notre Sécurité sociale inclut principalement le système d’assurance maladie et le système des retraites, auxquels on ajoute les deux branches plus mineures de la famille et des accidents du travail. Est-ce vraiment une réussite ? On sait depuis longtemps qu’il y aurait bientôt un problème majeur pour l’équilibre des retraites, autour de 2018 vraisemblablement pour la retraite des cadres, si aucune réforme n’est faite. Quant à notre système de santé, on a tendance à croire qu’il est parmi les meilleurs du monde et parmi les plus égalitaires, mais en réalité, un examen attentif montre que ce n’est pas le cas.

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Contrairement à ce que l’on pourrait croire et comme démontré sur ce blog il n’y a pas de corrélation entre la qualité de la médecine d’un pays et l’espérance de vie. L’espérance de vie ne peut donc être un indice de la qualité du système de santé.

À l’inverse, l’index Eurohealth Consumer Index (EHCI) est un indice sérieux produit depuis 2005 par l’Health Consumer Powerhouse[1], et regroupe une quarantaine d’indicateurs décrivant les droits du patient, l’accessibilité aux soins, les résultats, la prévention et les médicaments en Europe. Or, contrairement à ce que l’on pourrait croire, la France n’est pas première dans son classement… mais onzième. Sachant que la France est le deuxième pays européen à dépenser le plus pour sa santé[2] (dépense exprimée en pourcentage du PIB) le résultat peut apparaitre légèrement surprenant. ?

Classement des systèmes de santé des pays européens

Classement des systèmes de santé des pays européens

Source : 2014 Euro Health Consumer Index

On constate par ailleurs que contrairement à ce que l’on pourrait croire, la France n’est pas non plus le pays le plus égalitaire en matière de santé. D’après une enquête d’opinion réalisée par l’OCDE, la France serait l’un des pays d’Europe où l’écart entre les besoins de soins non satisfaits des plus aisés et des plus pauvres est le plus important. ?

Besoin de soins non satisfaits dans les 12 derniers mois (2011) en fonction des revenus

Besoin de soins non satisfaits dans les 12 derniers mois (2011) en fonction des revenus

Source : OCDE

Il y a donc matière à relativiser la réussite de notre modèle social, surtout lorsque l’on sait que le déficit de la « Sécu » est toujours de 13 milliards d’euros en 2015, dont 7,5 milliards pour la seule assurance maladie. Avec une dette totale de 250 milliards, la Sécurité sociale risque de ne pas être très « sociale » pour les générations à venir.

Continuer la lecture :

On n’arrête ni le progrès, ni les dépenses …

On n’arrête ni le progrès, ni les dépenses …

Yves Buchsenschutz,
Les soignants refusent de se faire vacciner : Covid chez Kafka

Les soignants refusent de se faire vacciner : Covid chez Kafka

Les soignants méritent-ils toujours d’être glorifiés comme nos héros magnifiques ? A vous de juger.

Bertrand Nouel,

Existe-t-il une médecine idéale ?

Existe-t-il une médecine idéale ?

Jacques Benilan,
Cessez de nous enfumer, où allons nous ?

Cessez de nous enfumer, où allons nous ?

Cette fois çà suffit, je viens proclamer les erreurs de nos gouvernants et qu’ils arrêtent !

Jacques Benilan,

Le « prix coûtant » des vaccins, ça ne veut rien dire

Le « prix coûtant » des vaccins, ça ne veut rien dire

Bertrand Nouel,

Le « Ségur » de la Santé française ou, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Yves Buchsenschutz,


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies