La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

par

Et si les écologistes étaient tout simplement asociaux ?
Déguisez-vous en panda !

À l’occasion de la réaction de Gilles Rigourex, je me suis penché sur le programme de Monsieur Jadot en m’interrogeant sur les raisons et les conséquences de cette « haine » de l’entreprise.
Je me suis donc procuré le programme du candidat lequel on peut obtenir sans aucune difficulté et qui doit être à jour puisque l’élection est maintenant dimanche prochain. J’ai même trouvé une version facile à lire et à comprendre (FALC), accessible à tous. À noter que c’est pas mal, cela infantilise un peu les lecteurs mais demande moins de travail.

La première page est déjà intéressante :
La France doit être écologique : elle doit protéger la nature ! Il est intéressant de noter que ceci est placé non seulement en tête mais avant et sans mention de l’homme. Un écologiste va protéger la nature, les animaux, les arbres, les papillons et peut-être après, mais seulement après … l’homme ou la femme, voire l’enfant.
La deuxième ligne lui demande d’être sociale ; on ne voit pas très bien le rapport avec la première et dans tous les cas cela ne concerne que les personnes en difficulté. La masse des gens « normaux » ne préoccupe pas les écologistes.
Enfin elle doit être républicaine c’est-à-dire respecter les personnes (sic) ? J’avoue que malgré le FALC je ne saisis pas très bien ce que cela veut dire. Ou alors est-ce donner raison aux défenseurs de Notre-Dame des Landes contre la volonté de la majorité, y compris locale, contre les lois, contre les jugements, contre les habitants d’origine, en fait simplement aux écologistes qui l’avait décidé envers et contre tous, « à l’insu de notre plein gré » et contre le respect de la démocratie la plus basique.
Il y en a 24 pages, impossible de tout commenter. J’extraie tout de même quelques grands axes :
  -  mon plan pour la nature  : Il faut protéger notre pays, nos paysages et notre nature » et également « une agriculture et une alimentation qui respectent la nature ». Bêtement probablement je pensais jusqu’à maintenant que l’agriculture était destinée à nourrir les hommes ! Pas, au moins dans un premier temps, à respecter la nature. De même je demande si demain on pourra encore parler, sous la férule de Monsieur Jadot, d’une belle maison, d’une belle cathédrale, voire d’une belle ville. Il est vrai qu’il ressemble à Madame Hidalgo, sa condisciple en Alphonse Allais qui voulait installer les villes à la campagne ! Au demeurant on voit pointer quelque part et curieusement la promotion de la disparition de l’homme et de ses œuvres. C’est Jean-Jacques Rousseau qui doit être content, et c’est le côté asocial de ce parti qui pointe le nez : le mal, c’est l’homme, c’est l’autre. Accessoirement dans une autre rubrique (pour améliorer la vie de tous), il est indiqué que les entreprises devront – également- respecter la nature ! Je pensais benoîtement également que leur rôle était de produire des biens ou des services nécessaires ou au moins utiles à l’homme ! Peut-être faudrait-il installer Monsieur Jadot dans une forêt primaire avec interdiction d’y toucher d’une quelconque manière. Pour sa gouverne au moins pour ce point qu’il sache que la France se reboise « spontanément » depuis plusieurs années !
  -  Mon plan pour améliorer la vie de tous : nos amis écologistes reconnaissent à ce stade tout de même qu’il s’agit de production et de consommation … pour les personnes, mais tout de même aussi pour la nature. Reste à définir ce qu’est la production et la consommation « pour la nature » ! Suit une liste de bonnes décisions mais qui évite soigneusement la frugalité, car le problème est bien là : comment trouver une économie qui respecte la nature, qui donne à chaque français le niveau de vie de Monsieur Bernard Arnault au nom de l’égalité, qui donne le niveau de vie d’un français à tous les citoyens du monde au nom du progrès des peuples, et qui respecte la nature en passant par la transition écologique en utilisant le vent et le soleil pour faire de l’électricité et moins de temps de travail au cours de la vie ? Mon pronostic est que, comme souvent malheureusement, nous deviendrons tous égaux dans la pauvreté comme les Cubains aujourd’hui et les Russes autrefois. Je ne reviendrais même pas sur toutes les promesses non financées et charges ajoutées aux entreprises qui n’en peuvent déjà mais. La facture de Jadot, chiffrée par l’IFRAP serait de plus de 28 milliards d’€ de déficit supplémentaire en 2027, avant inflation.
  -  Mon plan pour les services publics : cette partie du plan est intéressante de par sa simple existence. Le bien-être de l’homme de la femme n’est pas un objectif pour les écologistes, mais par contre, comme la nature, les services publics en sont un ! Il me semblait personnellement que c’était d’abord une réponse, pertinente a priori, à un besoin. J’aurais dû me méfier car comme tout un chacun, Monsieur Jadot, parle des services publics alors qu’il devrait parler de : service au public ! Encore une fois, l’objectif c’est le bien-être de Monsieur et Madame tout le monde. L’administration est un moyen parmi d’autres, comme l’entreprise d’ailleurs. Il cite bien entendu la santé, l’éducation et la justice. À ce propos il serait bon de régler une fois pour toutes le problème du lobby des enseignants : 800 000 spécialistes inculquent chaque année à nos chères têtes blondes le programme de Monsieur Jadot. Vous connaissez beaucoup d’autres partis, dont l’état finance à jet continu la propagande et qui se plaint en plus du lobbying des autres ! Il fait même passer des lois sur le bio obligatoire ! (Si Total faisait la même chose avec l’essence, que n’entendrions nous pas ?) Au passage remarquez l’embauche à l’éducation nationale de 2000 médecins, 1000 assistantes sociales et 3000 infirmières : que vont enseigner ces gens là ? On fusionne ou doublonne avec la santé ?
  -  Mon plan pour vivre ensemble. Là ça devient franchement intéressant. Après avoir expliqué que les hommes sont de trop dans la nature on va essayer de savoir comment les faire coexister harmonieusement. On passe à une sous-version socialiste du programme vert : discriminations, inégalités, punitions des entreprises perverses, etc. Pas de précision par contre sur celui ou ceux qui vont payer la facture : les riches et l’ISF probablement.
  -  Les différences : en résumé, elles seront quasiment toutes gommées. Entre les hommes et les femmes, entre les riches et les pauvres, entre les vieux, les normaux et les jeunes, les bien portants et les handicapés, les différents territoires, les villes et les campagnes, la métropole et les territoires d’outre-mer, les autochtones et les migrants, plus de différence entre les différents pays d’Europe … tout cela devrait donner un monde plus humain et plus juste ! Exit au passage la liberté, fille de la diversité.
  -  L’Europe : pour des raisons d’égalité écologique en particulier, l’Europe deviendra un seul pays fédéral plus ou moins sur le modèle des États-Unis d’Amérique qui gérera en commun sa transition écologique et ses relations, en particulier d’achat, avec le reste du monde. Compte tenu de la situation actuelle entre la Russie, l’Ukraine et l’Europe, cela ne manque pas d’une certaine vision et le statut d’être humain sera devenu un peu aléatoire. Mieux vaudra se déguiser en panda !
  - 
Pour information, le déficit chiffré par l’IFRAP de Monsieur Mélenchon s’élèverait à 66 milliards battus largement par Monsieur Roussel avec 155. Pas d’information sur celui de Madame Hidalgo.

- Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

Continuer la lecture :

Crise de l’énergie en France et en Europe :

Crise de l’énergie en France et en Europe :

Etude sur les causes, conséquences et pistes de solutions

14 solutions pour une croissance verte et réaliste

14 solutions pour une croissance verte et réaliste

par Philippe Charlez


Le Titanic européen, ses passagers clandestins et ses profiteurs

Le Titanic européen, ses passagers clandestins et ses profiteurs

Comment juguler l’inflation ?

Comment juguler l’inflation ?


Faut-il vraiment revaloriser le pouvoir d’achat des Français ?

Faut-il vraiment revaloriser le pouvoir d’achat des Français ?

Pistes de travail pour un gouvernement par projets

Pistes de travail pour un gouvernement par projets



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Retrouver cet article sur le Web :
https://www.irdeme.org/1636
Flashcode 2 url
FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :