La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF

Entreprises et financement
&
Capital risque

33 publication(s) :

La Nouvelle Théorie Monétaire à l’épreuve du covid-19

Gérard Dosogne,

La Nouvelle Théorie Monétaire à l'épreuve du covid-19 Dans le contexte économique résultant de la lutte sanitaire contre le Covid-19, Jean-Jacques Perquel propose quelques solutions en prenant exemple sur les crises passées. Mais aussi en tenant compte de la situation financière actuelle. L’avis d’un (...)

Le capital risque n’est pas la solution pour les premiers financements des jeunes pousses

Le capital risque n'est pas la solution pour les premiers financements des jeunes pousses Avec le retard de la France en business angels nos start-up ont du mal à grandir. Mais personne ne semble en avoir conscience. Une des explications les plus probables de cette ignorance est l’habituelle confusion entre l’activité du capital- risque et celle des business angels. La plupart des gens (...)

La principale priorité du quinquennat Macron, oubliée des programmes

Bernard Zimmern,

La principale priorité du quinquennat Macron, oubliée des programmes Les médias sont remplis des conseils au nouveau gouvernement sur les réformes à accomplir pendant le quinquennat. On y trouve une collection de ce que l’on pourrait appeler des lieux communs des réformes indispensables comme de revenir à l’équilibre budgétaire, la réforme du code du travail par la (...)

Compte PME Innovation :
Faire entrer des entrepreneurs à la DLF

Bernard Zimmern,

Compte PME Innovation : Le compte PME Innovation – quel beau nom ! - que vient de voter le Parlement est un échec prévisible de plus signé par Bercy et la DLF, Direction de la législation fiscale. Pourquoi ?

Vers un nouveau capital-risque américain ?

Dominique Mercier,

Vers un nouveau capital-risque américain ? Assiste-t-on à la fin du capital-risque américain ? Si d’après les experts, il reste un modèle possible pour une minorité de start-up, il n’est pas le modèle idéal pour la majorité d’entre eux, desservant à la fois et les intérêts de l’entrepreneur et les intérêts des investisseurs. Ceci explique que de (...)

Cour des Comptes sur ISF-PME : peut mieux faire

Bernard Zimmern,

Cour des Comptes sur ISF-PME : peut mieux faire Par référé, le premier président de la Cour des comptes vient d’alerter le ministère des finances sur les résultats d’un contrôle que vient de réaliser la Cour sur une disposition du premier texte voté après l’arrivée de Nicolas Sarkozy à la présidence en juillet 2007 : la création de l’ISF (...)

Le Trésor, perdu

Dominique Mercier,

Le Trésor, perdu Le Trésor a sorti une note sur l’impact d’un programme public de fonds d’amorçage lancé en 1999. Au total l’État a investi 22 millions d’euros dans 11 fonds et sociétés d’amorçage. Il évalue, 15 ans plus tard, les résultats de cette politique (...)

Une fausse bonne nouvelle pour les start-up ?

Bernard Zimmern,

Une fausse bonne nouvelle pour les start-up ? Le journal La Tribune vient de relever la création par un fonds de capital-risque, Partech international, d’un fonds d’amorçage de 60 millions consacré aux start-up du digital dans lequel est associé la BPI, plusieurs groupes industriels, et une soixantaine de « serial entrepreneurs ».
Faut-il s’en (...)

La fin du LBO

Valérie Pascale & Bernard Zimmern,

La fin du LBO Dans l’été 2002, le cabinet de Renaud Dutreil, nommé ministre des PME par Jacques Chirac quelques mois auparavant, nommait Bernard Zimmern en charge d’une commission d’enquête sur les Business Angels avec mission de lui rendre compte. Les motifs de nomination de Bernard Zimmern n’étaient pas ses (...)

BPI : le pont rompu qui fait tomber les entreprises dans le ravin

Dominique Mercier,

BPI : le pont rompu qui fait tomber les entreprises dans le ravin On apprend dans la presse que la BPI a étendu ses dispositifs pour encourager le développement des entreprises en France. A l’examen, on peut se demander si ce sont des solutions ou des leurres pour encourager à créer des entreprises et les laisser tomber ensuite dans le (...)

Macron Prométhée enchaîné ?

Dominique Mercier,

Macron Prométhée enchaîné ? Nous mentionnions dans l’autre article de ce dimanche l’inanité de la loi Macron, qui au prétexte du « coût fiscal » a rejeté d’emblée toutes les propositions pour encourager l’investissement dans nos start-up, alors même que celui-ci est crucial pour la création d’emploi. Même si des études de ce type (...)

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 3

Dominique Mercier,

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 3 Devant les limites des méthodes les plus classiques d’estimation du coût du capital, plusieurs auteurs ont tenté de créer d’autres modèles. Bien que présentant eux aussi des limites, ils ont le mérite d’approfondir et d’ouvrir des pistes de recherche sur un sujet trop souvent négligé par les économistes. (...)

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 2

Dominique Mercier,

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 2 Le modèle classique d’estimation du coût du capital étant inapplicable dans le cas du capital entrepreneurial, les investisseurs dans les sociétés fermées ont donc recours à d’autres estimations. À partir de l’enquête de deux chercheurs canadiens [1], nous présentons ici la Build Up Method, son intérêt et (...)

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 1

Dominique Mercier,

Le coût du capital entrepreneurial – Partie 1 L’estimation du coût du capital entrepreneurial est un sujet clé puisqu’il détermine le taux auquel l’entrepreneur peut se référer pour savoir si son projet mérite d’être développé. Il servira également de base si l’entreprise doit être vendue. La littérature de finance entrepreneuriale n’aborde quasiment pas (...)

Crowdfunding, une mesurette sans conséquence

Dominique Mercier,

En visite il y a deux semaines dans la Silicon Valley, François Hollande a promis d’aider au développement du financement participatif, dit crowdfunding. Mais cette révolution supposée sauver les PME est illusoire : elle ne correspond pas à leurs véritables besoins. Seules des incitations en direction (...)

Les Business Angels vus par l’Ambassade de France à Washington

Valérie Pascale,

Les Business Angels vus par l'Ambassade de France à Washington Le dernier rapport de l’Ambassade de France à Washington publié en mai 2013 souligne l’importance des Business Angels pour le démarrage des entreprises aux États-Unis. Sans surprise, ce rapport reste lettre morte en France, et aucune conclusion n’en a été tirée par les administrations en charge du (...)

Les vessies de la BPI
Grâce à la BPI, le déraillement des créations d’entreprises va s’accélérer

On pourrait être tenté de se féliciter d’avoir un État-providence en France, à lire les déclarations du directeur général de la BPI, la Banque publique d’investissement, Nicolas Dufourcq, Inspecteur des Finances, la semaine dernière.

Les risques financiers des entrepreneurs, propriétaires d’entreprises non cotées

Irina Kalmykova,

Les risques financiers des entrepreneurs, propriétaires d'entreprises non cotées Nous traduisons ainsi de façon approximative le titre de travaux récents (2012) publiés par la Federal Research Board américaine sur un phénomène économique peu étudié jusqu’à présent : la mesure du risque pris par un entrepreneur par apport à celui que prend un salarié, de perdre son emploi ou tout (...)

Bravo à la Mission ST de l’Ambassade de Washington
Le rôle capital des Business Angels aux USA

Bernard Zimmern,

Bravo à la Mission ST de l'Ambassade de Washington Au début de l’année, la Mission pour la Science et la Technologie de l’Ambassade de France à Washington publiait une fort intéressante étude -actualisée plus ou moins tous les ans- sur le capital-risque. [1]

Le petit four de la DLF : la SUIR

Dominique Mercier,

Le petit four de la DLF : la SUIR Vous n’avez sûrement jamais entendu parler de la « société unipersonnelle d’investissement à risque ». Et pour cause. Il s’agissait pourtant d’une « révolution », d’après l’adjoint à la Direction de la Législation Fiscale lui-même. Créée en 2004, la SUIR a été supprimée moins de quatre ans plus tard, ayant « (...)

Août 2008. La SCT de Christine Lagarde, un nouvel espoir ?

Bernard Zimmern,

L’une des innovations juridiques les plus porteuses de progrès pour les Américains a été l’introduction dans le code fiscal d’une nouvelle forme de société, la Subchapter S.
Dans la plupart des pays dont la France, les entreprises sont divisées en 2 groupes : celles dites sociétés de personne, dont les (...)

La diarrhée verbale de l’Inspection des Finances

Dominique Mercier,

La diarrhée verbale de l'Inspection des Finances Les niches fiscales sont devenues les victimes expiatoires de l’impuissance de la droite à diminuer la dépense publique, qui s’est ainsi contentée de les baptiser « dépenses » fiscales. La réduction de la « dépense » fiscale est devenue l’échappatoire pour s’abstenir de couper dans les dépenses réelles. (...)

Sarkozy : le n’importe quoi de l’investissement ISF-PME

Bernard Zimmern,

Mai 2007, Nicolas Sarkozy vient d’être élu Président de la République, l’espoir naît enfin qu’après la chimère des 35 heures, après cinq années de léthargie sous Jacques Chirac, un nouveau président, énergique, dynamique et qui, semble-t-il, a compris d’où vient le chômage, va prendre enfin les mesures qui (...)

SBIC - Le déraillement habituel par Bercy et la caisse des Dépôts
To SBIC or not to SBIC

Bernard Zimmern,

SBIC - Le déraillement habituel par Bercy et la caisse des Dépôts Le 5 janvier 2006, dans son discours aux "forces vives" de la nation, Jacques Chirac annonçait la création d’un fonds de deux milliards d’euros destiné à aider les PME les plus dynamiques, aux côtés de financements privés.
Son cabinet complétait en indiquant que "les deux milliards d’euros levés seront (...)

To SBIC or not to SBIC
Qu’est-ce qu’une SBIC ?

Bernard Zimmern,

To SBIC or not to SBIC Dans son discours de nouvel an de janvier 2005 aux "forces vives", Jacques Chirac a enfin reconnu que les créations d’entreprises manquaient de financement et annoncé la création d’un dispositif destiné à mobiliser 2 milliards en leur faveur. Et l’Élysée a complété en indiquant qu’il s’agissait de (...)

« Le marché du capital risque va sans doute passer d’un milliard à 200 millions d’euros d’investissement annuels »
Entretien avec MARX G. gérant d’une société de capital-risque

« Le marché du capital risque va sans doute passer d'un milliard à 200 millions d'euros d'investissement annuels » Quelle est l’actualité fiscale concernant les sociétés de capital investissement ?
Aujourd’hui le projet de loi du financement de la Sécurité sociale pour 2013 revient d’après les chiffres de l’AFIC à taxer les carried interest au taux marginal de 95%. C’est un problème qui n’intéresse absolument (...)

La montée de la face nord des finances
La « note de 24 pages »

Bernard Zimmern,

La montée de la face nord des finances En 2003, l’une des premières études de démographie des entreprises auxquelles nous pouvons nous livrer, montre que les Britanniques créent moitié plus de gazelles, ces entreprises à forte croissance de l’emploi, et que l’écart se creuse après leur naissance. Si les chiffres de nos sous-traitants, le pH (...)

Réaction à la Banque Publique d’Investissement
par Patrice NOAILLES, économiste

Réaction à la Banque Publique d'Investissement La conséquence de la création d’un puissant organisme de financement public est connue. De nombreux Etats américains ont tenté cette voie de développement et cette démarche a été analysée et décrite dans l’ouvrage de Josh Lerner "Boulevard of Broken Dreams". La traduction du chapitre 9 de conclusion est (...)

La découverte du mur de Bercy

Bernard Zimmern,

Dans ma proposition au Ministre, puis à Laurent Fleuriot, il me semblait que la participation de quelques parlementaires intéressés par le sujet, ne pouvait que contribuer à donner plus d’impact à ces auditions, et à préparer le terrain législatif pour les mesures que le Ministre ne pouvait manquer de (...)

L’emploi, c’est simple si l’on abandonne quelques chimères

Bernard Zimmern,

Créer des emplois, des vrais, dans de vraies entreprises, c’est simple : d’autres pays l’ont fait.
Les USA qui, même actuellement, en pleine crise, ajoutent 2 millions d’emplois nouveaux de plus chaque année à leur parc, la Grande-Bretagne qui malgré la bulle financière n’a jamais vu son chômage (...)

Le trou de financement, l’"equity gap"

Bernard Zimmern,

Le développement financier des entreprises s’effectue suivant un schéma devenu classique, illustré par la figure ci-après :

Business angels et capital-risque en France
Une note du CAS auprès du Premier ministre à laquelle nous avons collaboré

Bernard Zimmern,

Bernard Zimmern, président de la Fondation iFRAP, a apporté son concours à la rédaction d’une note du Centre d’Analyse stratégique (institution d’expertise et d’aide à la décision placée auprès du Premier ministre) sur "Business angels et capital-risque en France : les enjeux fiscaux" (Note d’analyse 237 - (...)

Les Business Angels, clé de l’investissement dans la création d’entreprises

Bernard Zimmern,

Extrait de Société civile n°82 du 1er septembre 2008
Il y a 50 ans, en 1958, les Américains prennent conscience que la création d’entreprises à forte croissance est la clé de l’emploi et de la prospérité économique mais qu’elle est considérablement freinée par le trou de financement, « l’equity gap », le (...)

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies