La Démographie des Entreprises portée par des chefs d’entreprise

IRDEME EPLF

Démographie des entreprises
&
Entreprises Gazelles

26 publication(s) :

Chômage, fiscalité et financement des start-up

Chômage, fiscalité et financement des start-up Les études menées par l’IRDEME avec lequel EPLF est en relations étroites, montrent les faits suivants :

Dans une économie vertueuse, quelles sont les entreprises qui créent le plus d’emplois ?

Valérie Pascale,

Dans une économie vertueuse, quelles sont les entreprises qui créent le plus d'emplois ? À la différence de la France, la ventilation des créations d’emplois par âge et par taille d’entreprise est considérée comme quelque chose de standard dans la démographie des entreprises aux Etats-Unis. Cela permet en effet de savoir où les emplois sont créés réellement et de bien cibler les efforts (...)

L’Insee et le mystère de la création d’emplois en France

Valérie Pascale & Dominique Mercier,

L'Insee et le mystère de la création d'emplois en France Une étude de l’Insee parue dernièrement montre que ce sont les ETI qui ont été les principales créatrices d’emplois ces dernières années en France. On ne peut que saluer la publication d’une telle étude par l’Insee, l’une des rares sur le sujet de la création d’emplois… Mais à l’examen, elle est (...)

Chômage et financement de start-up : synthèse de 10 ans de recherche de l’IRDEME

Jean-François Bauer,

Chômage et financement de start-up : synthèse de 10 ans de recherche de l'IRDEME Les études de l’IRDEME [1] confirment que la libération des entreprises françaises doit être accompagnée d’un système fort d’incitation à l’investissement de l’épargne privée dans les nouvelles entreprises pour parvenir à une réduction progressive du chômage de (...)

Entreprises à forte croissance (High Growth Firms, HGF) et gazelles

Et si les Assises de la Fiscalité décidaient de multiplier les gazelles ? (1)

Charles Garnier,

Les gazelles, entreprises jeunes à forte croissance, sont reconnues comme le moteur de la création d’emplois. En cette période où tous les regards sont tournés vers les Assises de la Fiscalité, où tous les politiques sont attentifs à légitimer leurs actions pour faire baisser la courbe du chômage et à (...)

Seules les entreprises nouvelles créent des emplois

Bernard Zimmern & Irina Kalmykova & Nathalie Droal,

Seules les entreprises nouvelles créent des emplois Une étude célèbre de la Kauffman Foundation de juillet 2010 avait montré qu’en moyenne, sur la période s’étendant sur 30 ans et, notamment, de 1997 à 2005, les entreprises existantes perdaient des emplois, les quelques années d’euphorie étant suivies par des crises et des pertes importantes de personnel. (...)

Créer des entreprises qui soient des arbres et pas des buissons ?

Bernard Zimmern,

Créer des entreprises qui soient des arbres et pas des buissons ? Un des thèmes favoris des organismes d’État qui vivent d’argent public, comme Oséo ou CDC Entreprises, maintenant la BPI, est que nous produisons assez d’entreprises mais qu’elles ne grossissent pas suffisamment. D’où pour ces organismes une raison d’exister : fournir les capitaux qui manqueraient à ces (...)

NESTA : le Graal des entreprises à forte croissance, clé du plein emploi

Valérie Pascale,

NESTA : le Graal des entreprises à forte croissance, clé du plein emploi Depuis la crise de 2008 le gouvernement britannique et d’autres pays OCDE mettent l’accent des politiques publiques sur les entreprises à forte croissance. Ils y ont vu un remède pour la création d’emplois qui manquaient visiblement dans les économies en pleine dépression. Ces entreprises constituent (...)

Multiplier les aiguilles dans les bottes de foin
L’État est Impuissant à faire naître des ETI

Valérie Pascale,

Multiplier les aiguilles dans les bottes de foin Les justifications essentielles de la BPI (Banque Publique d’Investissement) comme d’Oséo ou de CDC Entreprises sont que nous créons assez d’entreprises et qu’il faut simplement les faire grossir si l’on veut multiplier les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire, de 250 à 5.000 salariés).
Une (...)

Mettre la gazelle au menu de Bercy

Valérie Pascale,

Mettre la gazelle au menu de Bercy Il existe une grande cafétéria au ministère des Finances, à Bercy. Il existait, dans cette cafétéria il y a 10 ans, et elle existe peut-être encore, une salle spéciale pour les inspecteurs des finances. Le menu du jour y était très convenable, mais nous n’y avons jamais trouvé de gazelle.
Les jeunes (...)

Gazelles, l’écart de dynamisme entre la France et le Royaume-Uni

Irina Kalmykova,

Gazelles, l'écart de dynamisme entre la France et le Royaume-Uni Les gazelles, telles que définies par l’OCDE, sont une bonne mesure du dynamisme d’une économie. L’OCDE les définit comme les entreprises de moins de 5 ans d’âge au moment où elles vont enregistrer sur une période 3 ans une expansion en effectifs de plus de 72% (20% par an, trois années de suite). Nous (...)

Etude des gazelles françaises

Irina Kalmykova,

Etude des gazelles françaises Les gazelles sont des entreprises à forte croissance, jeunes.
De nombreux chercheurs se sont rendu compte de leur importance dans la création d’emplois, leur attribuant même plus de la moitié de ces créations [1].
L’OCDE [2] s’y intéresse depuis près de 10 ans et a tenté d’en donner une définition (...)

L’INSEE : priorité aux dinosaures pas à l’emploi

Bernard Zimmern,

L'INSEE : priorité aux dinosaures pas à l'emploi L’un des indices les plus utilisés par l’INSEE et, dans son sillage, par la plupart des administrations publiques comme OSEO, CDC Entreprises, est le taux de survie des entreprises : combien d’années en moyenne survivent les entreprises créées ? Il s’agit de démontrer que celles qui ont été aidées par (...)

L’INSEE ne s’intéresse pas aux entreprises
Croissances comparées des entreprises anglaises et françaises, mesure de l’efficacité des politiques de l’emploi

Bernard Zimmern,

L'INSEE ne s'intéresse pas aux entreprises Une question qui intéresse forcément le démographe du développement des entreprises, est de savoir si les entreprises françaises se développent à un rythme satisfaisant, par comparaison avec les entreprises de pays comparables.
Il n’y a pas de mesures standardisées de cette vitesse de croissance, mais (...)

Pour développer nos ETI, il faudrait créer plus de PME

Irina Kalmykova,

Après toute la publicité faite autour des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire, 250 à 2.000 salariés [1]), nous nous sommes demandé si ces entreprises pouvaient être le salut de l’économie française et jouer le même rôle qu’elles ont en Allemagne, dans le Mittelstand. Pour ceci nous avons regardé (...)

L’INSEE s’intéresse-t-il aux entreprises ? 2/2
Pas de suivi des entreprises dans le temps

Bernard Zimmern,

L'INSEE s'intéresse-t-il aux entreprises ? 2/2 Pour pouvoir construire un nuage de Birch, pour savoir comment se créent les emplois, il faut avoir des statistiques qui suivent les entreprises dans le temps.
Lorsqu’un chercheur de l’INSEE, Claude Picart, a voulu, il y a environ 6 ans, savoir si la France créait des gazelles, ces entreprises, (...)

La montée de la face nord des finances
La « note de 24 pages »

Bernard Zimmern,

La montée de la face nord des finances En 2003, l’une des premières études de démographie des entreprises auxquelles nous pouvons nous livrer, montre que les Britanniques créent moitié plus de gazelles, ces entreprises à forte croissance de l’emploi, et que l’écart se creuse après leur naissance. Si les chiffres de nos sous-traitants, le pH (...)

L’INSEE occulte le peu de créations d’emplois par les "entreprises à forte croissance" françaises

L’OCDE a défini les entreprises à forte croissance ("High growth firms" ou HGF) comme les entreprises de 10 salariés ou plus ayant au moins 20% de croissance en effectifs sur 3 années de suite. L’INSEE s’est refusé à en donner le nombre et les emplois sous prétexte que toutes les entreprises ne (...)

La tragédie des gazelles françaises

Bernard Zimmern,

Les chiffres qui tuent France (estimation)Royaume-Uni(Nesta) Nombre de gazelles 1.464 3.230 Emploi créés 2005-2008 57.000 252.000 source : France pH Group. UK : Nesta et ONS
Les médias sont pleins des manifestations de salariés protestant dans les rues contre la fermeture de leurs usines : (...)

Où sont les gazelles françaises ? Partie 2
Créons-nous 5 fois moins de gazelles que les Britanniques ?

Nathalie Droal,

Dans l’article "Où sont les gazelles françaises ?", nous disions qu’à populations comparables, nous créons 5 fois moins de gazelles que les Américains, et 2 à 3 fois moins que les Allemands ou les Britanniques. Si ce dernier ratio est vrai pour les High Growth Firms (HGF), il pourrait être bien plus (...)

La faiblesse des entreprises à forte croissance en France
Un secret bien caché par l’INSEE

Romain Sautard,

L’OCDE a défini les entreprises à forte croissance ("High growth firms" ou HGF) comme les entreprises de 10 salariés ou plus ayant au moins 20% de croissance en effectifs sur 3 années consécutives. L’INSEE s’est refusé à en donner le nombre et les emplois sous prétexte que toutes les entreprises ne (...)

Chômage français ? Manque de « gazelles », laxisme de Bercy.

Bernard Zimmern,

L’IRDEME propose une explication du chômage français fondée sur 10 ans de recherches et une centaine d’études dont une vingtaine répertoriées sur ce site. Nous créons 200.000 emplois de moins par an, que nous ne devrions, faute de créer des "gazelles". Défaillance d’une administration fiscale, Bercy, qui (...)

Où sont les gazelles françaises ?

Bernard Zimmern,

Le chômage français s’explique dès que l’on compare le nombre de gazelles créées en France par rapport aux Anglo-saxons ou aux Allemands : à populations comparables, 5 fois moins que les Américains, 2 à 3 fois moins que les Allemands ou les Britanniques. Il faut voir dans les systèmes fiscaux l’origine (...)

Moins de 5% des entreprises, les"gazelles", créent l’essentiel de l’emploi

Bernard Zimmern,

Très peu d’entreprises sont responsables de la croissance ou non-croissance de l’emploi : les "gazelles", mais elles demandent beaucoup de capital social.
Leur importance avait déjà été développée par l’INSEE en 2006 et est devenue un sujet central de recherche pour l’OCDE. Mais il paraît avoir été (...)

Comment l’INSEE occulte le désastre français de la création d’entreprises et d’emplois.

Bernard Zimmern,

Les chiffres de création d’emplois par les entreprises nouvelles, tels que publiés par l’INSEE et repris par Eurostat, mettent la France à parité avec l’Allemagne. La réalité française est que nous créons 2 à 3 fois moins d’entreprises dites employeuses, celles qui peuvent grossir, devenir "gazelles" et (...)

Rejoignez Entrepreneurs pour la France :
Recevez notre lettre
Yves Buchsenschutz Soutenez l'IRDEME
et la Recherche

 css js

FERMER

Inscrivez-vous à notre lettre (gratuite)
et accédez à des contenus exclusifs :

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies