Institut de Recherche pour la démographie des entreprises

Matrices de transfert


vendredi 16 mars 2012, par Bernard Zimmern

Les matrices de transfert permettent de mettre en chiffres un nuage de Birch et de décrire l’évolution d’une population d’entreprises.
Il est assez remarquable que les distributions à droite de la diagonale soient des distributions de Pareto, ce qui pourrait laisser espérer, au moins pour les entreprises situées dans le courant ascendant du nuage, de les décrire avec une constante et un exposant, aisément multipliables.

Matrices de transfert.

Les matrices de transfert sont une manière simple d’écrire ce qui se passe dans un nuage de Birch.
On divise par exemple les entreprises suivant l’étage qu’elles occupent dans le nuage, entreprises de 0 salarié, de 1 salarié, 2 à 5, etc. et on compte dans une colonne combien il y en a l’année n et en face de chaque ligne, on compte combien ont changé de classes qui elles sont divisées en colonnes. Il faut bien entendu ajouter une colonne création et une colonne disparition.
L’unité de mesure peut être les effectifs employés, le capital social, les capitaux propres, etc.

Ces matrices peuvent être complétées par des tableaux similaires donnant non pas la transformation de l’ensemble des entreprises d’une année à l’autre mais d’une cohorte, c’est-à-dire de l’ensemble des entreprises nées une année donnée.



 
Plan du site |